Sécurité routière: le permis à points au Sénégal d'ici juin 2017

Le permis à point et la généralisation des centres de contrôle technique des véhicules dans les régions seront installés au Sénégal dans le premier semestre de la nouvelle année 2017. L’annonce a été faite ce mercredi à Kaolack par le Directeur des Transports routiers, Cheikh Oumar Gaye.



Sécurité routière: le permis à points au Sénégal d'ici juin 2017
L’Etat du Sénégal est déterminé à mettre fin au drame de la route avec des accidents au quotidien qui font des morts et blessés graves. Et, pour venir à bout de ces accidents meurtriers, le gouvernement va introduire le permis à point. Un permis à point qui sera introduit dés le premier semestre de l’année 2017.

Selon le  directeur des Transports routiers « Ces nouvelles dispositions entrent dans le cadre de la politique de renforcement des mesures de sécurité routière. L’Etat a initié depuis presque un an une série de réflexions pour la mise en place du permis à points. Les appels d’offres sont déjà lancés et les contrats sont en cours de négociation », a déclaré M. Gaye lors d’une rencontre de sensibilisation des acteurs routiers sur le permis à points.
 
Poursuivant Cheikh Oumar  Gaye d’ajouter que  « Les documents pour la mise en œuvre du permis à points sont déjà élaborés. Ce qui reste en ce moment, c’est d’aller partager avec les acteurs pour un engagement de tous les citoyens » a-t-il ajouté.
 
Il a en outre tenu à préciser que ce document administratif ne concerne pas seulement les transporteurs mais tous les automobilistes et usagers de la route.

Pour  ce qui est de la mise en place de centres de contrôle technique, le directeur des transports routiers a indiqué que l’Etat est en train de travailler à l’ouverture d’antennes régionales pour le premier semestre de l’année prochaine.
 
De l’avis de Mr  Gaye  « l’Etat a fait un grand effort pour mettre en place le centre de contrôle technique de Dakar pour assurer la sécurité du parc automobile national dont 70% est concentré dans la capitale ».
 
A l’en croire « La généralisation des centres de contrôle permettra d’aller au-delà du visuel actuellement en cours dans les régions et de s’aligner à la modernité » a-t-il soutenu.


Jeudi 22 Décembre 2016 - 11:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter