Sédhiou : Njama Ñaaba lance "Suuña", un avant gout de son troisième album

En conférence de presse le 8 janvier dernier à Sédhiou, le Groupe Njama Ñaaba lance un single qui donne un avant goût de son troisième album qui sera bientôt disponible sur le marché national.



Sédhiou : Njama Ñaaba lance "Suuña", un avant gout de son troisième album
 Quatre ans  après  la sortie  de son dernier opus (DÚWA) sur  l’échiquier musical national, le Groupe Njama sort un single en l'honneur de la ville de Sédhiou  en tant que chef  -lieu de Région d’où est originaire l’orchestre. Face au modernisme qui s’impose,  les communautés humaines  actuelles sont entrain de tourner le dos à certaines de nos pratiques qui ont toujours été d’une importance capitale.  S’inspirant de cette situation, Omar choisit de parler "Suuña". 

Le tube, Suuña qui signifie la circoncision,  rappelle une étape importante dans la vie de nous autres africains. La circoncision dit-il est une étape qui permet à l’individu d’accéder à la case des hommes.  Dans ce morceau, le Lead vocal du groupe Njama Ñaaba, Omar Mané, invoque les consciences à la valorisation de cette cérémonie multifonctionnelle. Autant l’école est un lieu  d’éducation et d’instruction, autant la circoncision est une étape et un lieu où on inculque à l’enfant  des valeurs et des vertus qui lui permettent une bonne socialisation. Ces valeurs sont  le respect des anciens, la solidarité, le partage, le courage, la bravoure, le travail, l’abnégation. En un mot préparer l’enfant à affronter  la vie  avec toutes ses vicissitudes. Aujourd’hui nul ne peut bâtir une société  émergente et consciente  en faisant fi de ces valeurs cardinales.

Dans  ce tube Omar magnifie aussi le travail incommensurable des femmes  qui portent l’événement si jamais les hommes se décidaient à conduire les enfants au bois sacré. En milieu "Balante",  ce sont les femmes,  par le  périple qui se chargent de la diffusion de la bonne nouvelle aux parents proches, aux amis, aux oncles maternels  et paternels. Il se passe de même chez  d’autres sociocultures comme chez les Diola  avec le "boukout". C’est ce qui fait de la circoncision, un moment fort, car elle renforce les liens de fraternité et cultive la  solidarité,  vivifie l’unité, la réconciliation et la concorde,  qui se manifestent par une  joie collective.

Pour le style, le Groupe Njama Ñaaba est un orchestre qui  prône la valorisation de nos rythmes locaux. Le brassage culturel en Casamance est un abreuvoir permanent qui permet à chaque artiste qui veut aiguiser son talent et peaufiner son art,  d’exhumer et de toujours créer des merveilles. Le groupe Njama Ñaaba fait de la recherche son crédo  et de la créativité son sacerdoce.

Le groupe est composé ainsi:  
Lead vocal                                     Omar Mané
Chant chœur                                 Sona Mané
Chant chœur                                  Fanta Diatta
Batterie                                          Gilbert Diatta
Guitare  /rythm/solo                      Omar Mané
Bass                                               Napoléon Moussa  Biaye
Claviers                                          Malamine Mané
Percussions :                                  Michel Sadio et Famara Mané
 
Management :                               Madigoye Sadio
Contact : 77-536-22-81


Lundi 20 Janvier 2014 - 10:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter