Ségolène Royal n'exclut pas de saisir la justice après la parution du livre "Hold-uPS, arnaques et trahisons"

Ségolène Royal estime, vendredi 11 septembre, qu'il faut "que la loi soit appliquée et sanctionner les fraudes" lors de l'élection de Martine Aubry à la tête du PS, jugeant nécessaire de "saisir les tribunaux". Dans un brûlot intitulé "Hold-uPS, arnaques et trahisons", deux journalistes, Antonin André et Karim Rissouli, affirment que la victoire de Mme Aubry contre Mme Royal en novembre 2008 a "été fabriquée de toutes pièces".



Ségolène Royal n'exclut pas de saisir la justice après la parution du livre "Hold-uPS, arnaques et trahisons"
"Il y a des principes fondamentaux qui sont le respect de la loi, l'application de la loi, les sanctions sur les fraudes" et "même si c'est douloureux, même si c'est difficile, il faut que la loi soit appliquée" au PS, a déclaré Mme Royal sur France Inter. "Le PS n'est pas une zone de non-droit et frauder un vote, que ce soit dans une association, dans un parti, dans une société, c'est un délit pénal", a-t-elle ajouté.

"Dans un premier temps, je pense qu'il faut sanctionner ces fraudes, il faut appliquer la loi. Consulter les militants éventuellement, ensuite procéder à un nouveau vote, si en effet ces fraudes sont avérées", a expliqué l'ex-candidate à la présidentielle indiquant qu'elle ferait "une déclaration solennelle mardi prochain". On pourrait "saisir les tribunaux sur les fraudes et si les fraudes sont avérées, voir ce qu'il en advient ensuite dans le cadre d'un contentieux électoral", a-t-elle dit.
Source: Le Monde

Le Monde

Vendredi 11 Septembre 2009 - 09:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter