Séminaire d’imprégnation sur Télécoms et TIC : l’ARTP arme des journalistes

L’Autorité de Régulation des Télécommunications et Postes tient un séminaire d’imprégnation et de sensibilisation de deux jours avec les journalistes sur les Technologies de l’information et de la Communication (TIC). La finalité de la rencontre est de mettre en place un réseau de journalistes sur les TIC.



« Sceller de solides partenariats avec les médias», c’est l’objectif du séminaire de deux jours initié par l’Artp ces 21 et 22 août 2014.  Le secteur des Télécommunications et des Postes est  en plein mouvement selon le Directeur Général de L’Artp Abdou Karim SALL. Suffisant pour estimer nécessaire de  mettre en place un réseau de journalistes spécialisés dans le domaine des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication. C‘est dans ce contexte que cette rencontre a été initiée pour échanger et mettre à la disposition des journalistes l’ensemble des éléments  qui leur permettent de jouer pleinement leur rôle dans un secteur aussi stratégique que le secteur des télécommunications et des poste. Il s’agit de mieux outiller les journalistes en échangeant sur la communication  pour leur permettre de donner une bonne information à la population.
 
« Nous allons mettre à la disposition des journalistes le code des télécoms, mais,  aussi échanger sur la qualité de service leurs faire comprendre cette notion, il faut que les journalistes puisse comprendre le secteur postale également a précisé Mr SALL ».  Il a aussi évoqué le passage de l’analogie au numérique, communément appelé la (TNT)  télévision numérique terrestre. Selon le directeur de l’Artp « Le Sénégal va passer de l’analogie au numérique  en 2015,  après ce passage de l‘analogie au numérique l’Artp va pouvoir  disposer des ressources qu’on appel le dividende numérique et cela  permettra de redynamiser, d’aller chercher des services qu’il ne pouvait pas  disposer en ce qui concerne les ressources  en fréquence ». Il faut noter que la finalité de ces deux jours,  c’est de mettre en place, de jeter les bases  d’une concertation permanente  de remise  à niveau de manière régulière mettre en place un réseau de journaliste former et informer. Ainsi, amener les professionnels des média à s’imprégner d’avantage dans les missions de l’Artp pour mieux relayer l’information.
Ndèye Coumba FALL

Ndèye Coumba FALL

Jeudi 21 Août 2014 - 17:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter