Sénatoriales et dissidences à BBY : Macky Sall pourra-t-il recoller les morceaux ?

20 partis ou coalitions sont en lice pour les élections sénatoriales du 16 septembre prochain. Le dépôt des listes a fait ressurgir les démons de la division dans la coalition Benno Bokk Yaakar. L’entente au sein de la mouvance présidentielle résistera-t-elle au choc des ambitions ? En tout cas, au moins trois listes sont nées des flancs de Benno Bokk Yakaar. Il s’agit du Mouvement « Tekki » de Mamadou Lamine Diallo, du Rassemblement pour le socialisme et la démocratie, Takku Défaarat Sénégal (Rsd/tds) de Robert Sagna et une liste dénommée Bennoo Siggil Sénégal conduite par le jeune socialiste Bamba Fall.



Sénatoriales et dissidences à BBY : Macky Sall pourra-t-il recoller les morceaux ?
Les parties prenantes de ces listes parallèles ne sont visiblement pas satisfaites de la manière dont les investitures ont été menées au sein de la coalition. Certains parmi les responsables qui sont entrés en dissidence dénoncent la mainmise de l’Alliance pour la République (Apr) sur les postes de Sénateurs à pourvoir. «C’est pour l’honneur, la vérité et le rétablissement du respect. On ne nous traitait plus avec respect. Si les partis alliés acceptent le diktat de Macky Sall, il n’y a plus de dignité. A Dakar, les élus de l’Apr ne font même pas 40. Ils veulent diriger les socialistes qui en ont plus de 300. C’est inacceptable », a dénoncé Bamba Fall interrogé par nos confrères du journal Le Populaire.

La « gourmandise » de l’Apr est également désapprouvée par les socialistes de Kaffrine qui promettent de prendre leurs responsabilités.

L’Apr rejette les accusations de ses alliés. Interrogé par la Rfm, le Directeur de cabinet politique du président de la République, Me Bouba Diallo a laissé entendre que la répartition a été faite suivant les résultats du premier tour de la présidentielle. Cela a permis au Parti socialiste d’avoir 20 députés malgré le fait que les socialistes aient été dépassés par Bennoo Siggil Sénégal en termes de voix au premier tour de l’élection du président de la République. Me Diallo est d’avis que l’Apr est à l’aise sur la confection des listes de la coalition, Bennoo Bokk Yaakar.

Le collaborateur du président de la République ne peut pas en dire autant pour les alliés de son mentor. Le malaise gagne du terrain chez les alliés. Cette situation ne va-t-elle pas avoir un impact négatif sur les résultats de la coalition ? En tout cas, les socialistes totalisent plus de 300 élus qui vont participer au vote. Reste à savoir si ces élus vont suivre les consignes du parti. Le bureau politique du Ps a été convoqué avant-hier nuit pour certainement arrondir les angles et taire les frustrations. Au sortir de la réunion, le Ps a réaffirmé son ancrage au sein de la coalition, Bennoo Bokk Yaakar. Ses élus vont-ils traduire cet ancrage dans les urnes ? Réponse le 16 septembre prochain.


Mercredi 22 Août 2012 - 15:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter