Sénégal-Affaire SONATEL-Amath Dansokho : "c’est la commission qui intéresse le régime"

Le secrétaire général du Parti de l’indépendance pour le travail (PIT) dénonce la décision de l’Etat de vendre une part de ses actions à France Télécom. Selon lui, l’Etat ne s’intéresse qu’à la commission. Amath Dansokho qui a rappelé beaucoup d’autres actes de l’état qu’il qualifie de «mafieux» apporte ainsi son soutien aux travailleurs de la SONATEL. Une journée morte et un sit in ont été organisés ce vendredi 10 avril par les travailleurs à l’agence SONATEL de Médina pour manifester leur opposition à cet accord signé ce mercredi 8 avril.



Amath Dansokho à la SONATEL de la Médina pour soutenir les travailleurs
Amath Dansokho à la SONATEL de la Médina pour soutenir les travailleurs
Les travailleurs de la SONATEL commencent à avoir le soutien des hommes politiques dans leur lutte. Le secrétaire général du Parti de l’indépendance pour le travail (PIT) s’est joint à eux lors de leur sit in pour fustiger la décision de l’Etat. «La SONATEL ce n’est pas une mince affaire. C’est une société stratégique. Il est temps de refuser debout. Nous soutenons totalement votre lutte» a martelé Amath Dansokho. Selon lui le régime en place est «un régime de prédateurs qui ne s’intéresse qu’à la commission».

Pour étayer ses propos il a soutenu : «tous les terrains qu’il (Ndlr : le président de la République Abdoulaye Wade) a vendu où sont les actes notariaux ? Il a détruit le tourisme, les Industries chimiques du Sénégal (ICS) parce qu’il s’est lié avec des mafias». Le chef de l’Etat veut, selon lui, "continuer à piller les biens de l’Etat, c’est pour cela il a mis en garde ses partisans pour que je ne prenne pas la mairie de Kédougou» a fait savoir le secrétaire général du PIT. Parlant de l’or de Sabodola il a indiqué : «il y a une convention, elle doit être rendue publique. C’est une société mafieuse. Le jour viendra où je dirai combien. Abdoulaye Wade n’est ni un Dieu, ni un prophète».

Selon les travailleurs de la SONATEL, le conseiller de Macky Sall, secrétaire général de APR/Yaakaar, les a joint par téléphone pour leur témoigner sa solidarité.


Awa DIEDHIOU

Vendredi 10 Avril 2009 - 18:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter