Sénégal- Contre la vente de l’hôtel Méridien Président le PS appelle à la mobilisation

Le Parti socialiste (PS) sonne l’alerte. Le secrétaire général dudit parti Ousmane Tanor Dieng et ses frères voient derrière la décision de la vente annoncée de l’hôtel Méridien Président une volonté de «spolier la Nation de ses biens». Dans un communiqué de leur Bureau politique de ce mercredi 6 mai parvenu à pressafrik.com, les socialistes se sont vivement insurgés contre cette décision et appellent les travailleurs à engager des actions populaires de lutte.



Hotel Méridien Président, Sénégal (Photo:prometra.org)
Hotel Méridien Président, Sénégal (Photo:prometra.org)
L’hôtel Méridien Président va se vendre à «un prix planché de 80 Milliards de Francs CFA» selon les socialistes. Ainsi, ils soutiennent mordicus qu’il y a de toute évidence une volonté de spoliation eu égard à «la valeur vénale du terrain d’une superficie de 52 hectares estimée à lui seul à 156 milliards de Francs CFA, sans compter la valeur des constructions qui y sont édifiées».

Le PS appelle les travailleurs de l’hôtel à s’opposer à la vente de ce complexe hôtelier en engageant des actions populaires de lutte, en rapport avec toutes les forces politiques et sociales à l’image des travailleurs de la SONATEL indique le communiqué. Car selon lui, le combat des travailleurs de la SONATEL constitue la preuve que la mobilisation et la détermination peuvent venir à bout des "options hasardeuses" du Gouvernement.

Egalement, le PS dénonce avec la dernière énergie la composition du nouveau gouvernement formé ce 2 mai. Ils estiment que le chef de l’Etat n’a pas compris le message du 22 mars. Car selon eux le remaniement a donné lieu à «une simple opération de rafistolage et de recyclage sur fond de pilotage à vue». Ils ajoutent qu’il y a eu des «errements inadmissibles» enregistrés lors de la formation du Gouvernement. Ce qui confirme, de leur avis, que la République est «l’otage d’une logique partisane».


Awa DIEDHIOU

Jeudi 7 Mai 2009 - 12:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter