PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Sénégal - Eau potable : plus de 21 milliards pour étancher la soif du milieu rural

Le Sénégal vient de bénéficier d’un accord de prêt de trente (30) millions d’Unités de compte (UC), soit environ 21,425 milliards de F CFA. Cette somme est destinée au financement de la deuxième phase du sous programme pour l’approvisionnement en eau potable et l’assainissement en milieu rural. La signature de l’accord de prêt s’est déroulée ce jeudi 26 février au ministère de de l'Economie et des Finances.



Sénégal - Eau potable : plus de 21 milliards pour étancher la soif du milieu rural
Après les 25 millions d’Unités de compte (UC) de prêt octroyés en 2005 dans le cadre de la phase I du sous programme de l’eau et de l’assainissement, le Sénégal a signé ce jeudi la phase II d’un accord de prêt de trente (30) millions d’Unités de compte (UC), soit environ, 21,425 milliards de F cfa. Le ministre de l’Economie et des finances Abdoulaye Diop et le représentant résident régional du groupe de la Banque africaine de développement (BAD) au Sénégal, Mohamed H’Midouche ont procédé à la signature de l’accord de prêt portant ainsi le montant à 55 millions d’UC, soit environ 39,279 milliards de F cfa.

«Aujourd’hui la nouvelle stratégie d’appui de la BAD au Sénégal s’inscrit dans le cadre du Document de stratégie de réduction de la pauvreté (DSRP) et des politiques sectorielles nationales» a indiqué le ministre Abdoulaye Diop. «Pour l’avenir le Sénégal souhaiterait que la BAD continue à soutenir les actions qui favorisent l’émergence d’un secteur privé compétitif et moderne » a-t-il suggéré.

Pour sa part, le représentant résident régional du groupe de la BAD au Sénégal, Mohamed H’Midouche a indiqué que «le financement de ce deuxième sous programme illustre, une fois de plus, la confiance que le Groupe de la Banque a toujours témoigné à l’égard de votre pays (Sénégal), en mettant régulièrement à sa disposition des financements appropriés pour la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) dans le secteur de l’eau potable et l’assainissement ».

L’initiative de la Banque se focalise sur le milieu rural dans un souci essentiel de redresser le déséquilibre observé des investissements du secteur généralement dirigés vers le milieu urbain et de contribuer dans le même temps à la réduction de la pauvreté dans le milieu rural selon H’Midouche.


Awa DIEDHIOU

Jeudi 26 Février 2009 - 21:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter