Sénégal- Gambie : La réconciliation reportée.

L’ouverture aux véhicules de la frontière entre la Gambie et le Sénégal tant attendue n’est pas pour demain. La rencontre entre les autorités des deux pays qui devaient initialement se tenir hier, jeudi, n’a finalement pas eu lieu. Et l’échec viendrait du Sénégal qui traînerait les pieds pour montrer à Yahya Jammeh qui a le plus gros à perdre dans cette affaire.



Sénégal- Gambie : La réconciliation reportée.
La délégation gambienne qui devait rencontrer les autorités sénégalaises afin de mettre table rase sur le différend qui oppose les deux pays n’a finalement pas foulé le sol de notre pays. Et pour cause, une session parlementaire d’urgence qu’aurait convoqué le chef de l’Etat gambien.

Mais les raisons de ce faux bon de la délégation qui devait être composée de 5 ministres, 10 directeurs de cabinet ainsi que e nombreux hauts fonctionnaires seraient ailleurs. Car, affirment certaines sources, d’un côté, les Gambiens refusent pour le moment de retirer leur complainte        auprès de la Communauté économiques des Etats de l’Afrique de l’ouest pour dénoncer le Sénégal des entraves qu’il a mis sur pied afin d’empêcher la circulation des biens. Ce que le Sénégal ne tolère pas.

Et du camp sénégalais, les autorités exigent que tous les points litigieux soient mis sur la table, mais aussi, la participation  des syndicats des transporteurs aux négociations. Ce qui par contre sûr, c’est que le Sénégal veut trainer les pays d’autant plus que le dirigeant gambien est aux abois en ce moment car, la Gambie, dépendante du Sénégal pour son ravitaillement est asphyxiée.

Cependant, tous s’accordent pour dire que la Gambie a beaucoup lus à perdre dans ce bras de fer entre les Etats.  
 

Ousmane Demba Kane

Vendredi 1 Avril 2016 - 08:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter