Sénégal-Gambie : les négociations ouvertes dans quelques minutes.

Les ministres des Affaires étrangères du Sénégal et de la Gambie vont ouvrir les négociations pour essayer de trouver une issue heureuse au différend qui oppose les deux pays. Différend découlant de la hausse unilatérale par Yaya Djammeh, des droits de douane, de 4 000 à 400 000 francs CFA sur les camions transportant des marchandises.



Sénégal-Gambie : les négociations ouvertes dans quelques minutes.
Après que la Gambie ait fini d’accepter que les négociations se tiennent à Dakar, les ministres des Affaires étrangères des deux pays vont se retrouver autour d’une table pour essayer d’arrondir les angles.

Les discussions que Mankeur Ndiaye, le chef de la diplomatie sénégalaise voulaient sans «tabous », doivent régler définitivement les problèmes qui se répètent entre les deux pays.

Déjà, vendredi dernier, Mankeur Ndiaye s’était montré catégorique : «Ce n’est pas la première fois qu’on a ces problèmes à la frontière. Il faut que définitivement on puisse les résoudre (.). Il ne faut pas qu’il y ait des tabous. Il faut que la Gambie pose les problèmes qu’elle juge nécessaire de poser sur la table. Et nous aussi, nous poserons sur la table tous les problèmes pour éviter toutes les entraves à la libre circulation des personnes des biens et des marchandises», avait-il soutenu.

Ousmane Demba Kane

Dimanche 15 Mai 2016 - 10:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter