Sénégal: L'UEMOA durement affectée par la conjoncture mondiale



Les économies des pays membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ont été fortement affectées par la conjoncture économique internationale durant le premier semestre de l'année 2008, révèle l'observatoire économique de la Chambre de commerce, d'industrie et d'agriculture de Dakar (CCIAD).

Selon un document rendu public ce mardi par la CCIAD, intitulé "baromètre de l'activité économique", qui prend en compte le premier semestre de l'année 2008, la spirale inflationniste née de la flambée des prix des matières premières au niveau international a touché de plein fouet les économies des pays de la zone UEMOA.

Le taux d'inflation en hausse dans tous les pays de la zone communautaire est passé de 4,8% en mai 2008 à 5,4% en juin.

Le document souligne que ce sont "les pays à l'intérieur du continent qui enregistrent les taux d'inflation les plus élevés au dessus de 6% pour le mois de juin 2008, deux fois plus que le taux de convergence de l'UEMOA fixé à 3%".

Le Burkina Faso, avec un taux de 8,7%, détient le record de l'inflation dans la zone communautaire en juin 2008, devançant de très peu le Niger avec 8,5% et le Mali 7%.

Les pays côtiers quant à eux, en dehors de la Guinée-Bissau, affichent avec 7,9%, un taux d'inflation légèrement en dessous de celui des autres pays.

La Côte d'Ivoire qui fait figure de "bon élève" d'après le document, a enregistré un taux d'inflation de 3,9 %, suivi du Bénin avec 4,90%, du Sénégal 5,9% et du Togo 6,4%.

La production industrielle dans la zone communautaire a chuté de 9,5% au mois de mars de 2008, après avoir reculé de 5,6% en février par rapport à la même période l'année précédente, estime le document.

Durant le premier trimestre de 2008, un repli a été noté dans le secteur des textiles (-16,3 %), celui des produits pétroliers raffinés (-12,2%), les produits chimiques (-5,7%) et les denrées alimentaires (-1%).

Les activités commerciales en revanche ont connu une forte expansion au cours de la même période, relève l'observatoire économique de la CCIAD.

La plus forte hausse est enregistrée en Guinée-Bissau, où le chiffre d'affaire du commerce en détail a atteint une augmentation de 37,3%, devant le Mali (+ 21,4%), la Côte d'Ivoire (+5,7%) et le Burkina Faso (+4,3%).

Une baisse des ventes a par contre été relevée au Bénin (-12,4%) , au Sénégal (-6,9%), au Niger (-4,3%) et au Togo (-4,1%), d'après toujours le baromètre économique de la Chambre de commerce, d'industrie et d'agriculture de Dakar.

Panapress

Mardi 30 Décembre 2008 - 19:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter