Sénégal: L’érosion affecte près de 2,5 millions d'hectares de terres

Au total 2,5 millions d'hectares de terres sont affectés par l'érosion côtière au Sénégal, a soutenu le ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural. La révélation est du ministre de l’Agriculture Papa Abdoulaye Seck, c’était lors d’un point de presse tenu à Kaolack ou il est en tournée en compagnie du président du Fonds international de développement agricole (FIDA), Kanayo F. Nwanzé.



Sénégal: L’érosion affecte près de 2,5 millions d'hectares de terres
Selon le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural Papa Abdoulaye Seck « De manière générale, il est retenue que les 60% des terres dégradées sont dues à l'érosion hydrique, 12% à l'érosion éolienne, et les 28% à la salinité », a-t-il précisé lors d'un point de presse qu'il animait mardi à Kaolack (centre), en compagnie du président du Fonds international de développement agricole (FIDA), Kanayo F. Nwanzé, qui séjourne depuis dimanche au Sénégal, dans le cadre d'une visite officielle prévue pour 5 jours.
 
Le ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural Toutefois, évoquant la question de l'érosion côtière, assure que l'Etat sénégalais "dispose de programmes pour restaurer et augmenter la fertilité des sols".
 
Il a cité "des programmes majeurs sur le carbone" qui sont mis en œuvre par l'Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA), mais aussi "la valorisation des déchets organiques", sans compter "un grand programme de phosphatage" prévu pour démarrer bientôt et dont les financement sont déjà disponibles.

Selon Papa Abdoulaye Seck, les effets de la dégradation des sols, en liaison avec l'érosion côtière, coûtent par an au Sénégal "à peu près 1%" de son Produit intérieur brut (PIB).
 
"Ce qui est énorme pour un pays qui cherche à obtenir une croissance économique significative et de qualité", a-t-il commenté, en présence de cadres et agents de son ministère.
 
Peu avant leur e face à face avec les journalistes, le ministre Pape Abdoulaye Seck et Kanayo F. Nwanzé ont visité des réalisations du Projet d'appui aux filières agricoles (PAFA), mis en œuvre dans les communes de Ndiendieng (Kaolack) et de Sokone (Fatick).

Khadim FALL

Jeudi 4 Août 2016 - 08:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter