Sénégal - Levée de l'immunité parlementaire: Les députés font sauter le verrou

Les députés de la majorité, comme leurs collègues de l’opposition, sont pour la levée de l’humilité parlementaire de tout élu, en conflit avec la justice. Cela, disent-ils, pour ne pas entraver le fonctionnement de l’institution judiciaire.



Sénégal - Levée de l'immunité parlementaire: Les députés font sauter le verrou
L’immunité parlementaire ne saura plus un prétexte pour le député qui est en conflit avec la justice d’échapper à l’institution judiciaire. C’est du moins l’avis des élus interrogés hier, mercredi 8 août, en marge de la session plénière portant sur la ratification des propositions des commissions permanentes de l’Assemblée nationale.

Les députés de la majorité et de l’opposition ont le même point de vue : pas question de faire obstruction à la justice. « Quand la justice a besoin de quelqu’un, il doit se mettre à sa disposition » estime Souleymane Ndéné Ndiaye, membre du groupe parlementaire libéral et de la commission des lois et ancien Premier ministre. Mieux, il se dit même disposé à voter la levée de l’immunité parlementaire pour que la justice fasse son travail. « Je ne trouve aucun problème concernant la levée de l’immunité parlementaire et d’ailleurs je n’hésiterai pas à voter même si c’est de moi qu’il s’agit », a-t-il soutenu.

Toutefois, si l’ancien Premier ministre est prêt à voter la levée de l’immunité parlementaire, en cas de demande de la justice, pour Djibo Ka, leader du Renouveau Démocratique(Urd) et membre du groupe des députés non inscrits, tout dépend des motivations et des conditions dans lesquelles cette demande a été formulée. « Je ne voterai jamais une loi impopulaire et d’ailleurs, ce n’est pas cela l’urgence de notre mandat, mais plutôt voir comment aider les Sénégalais à résoudre le problème de l’emploi, de l’électricité, du monde rural, entre autres », a-t-il soutenu.

Du côté de la majorité, même son de cloche. « Les 150 députés élus que nous sommes ne sont pas plus importants que les 13 millions de Sénégalais qui nous ont fait confiance. Donc, si un député a un problème avec la justice, je ne vois pas pourquoi on ne lèverait pas son immunité, si la justice le demande », dira Djibril War, président de la commission des lois, du travail, de la décentralisation et des droits humains. S’inscrivant dans le même sillage, son collègue, Moustapha Diakhaté, président du groupe parlementaire de la majorité a soutenu que « les députés de son groupe, pour ne pas entraver la justice, voteront toute demande de levée de l’immunité de quel bord qu’il soit ». Et d’ajouter : « Nous ne sommes pas là pour faire obstruction à la justice, si un député a des démêlés avec la justice et qu’une demande nous parvienne dans ce sens, rien ne s’oppose à son adoption » a-t-il déclaré.
Nando Cabral Gomis (Sud quotidien)

Nando Cabral Gomis (Sud quotidien)

Jeudi 9 Août 2012 - 10:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter