Sénégal – Mission d’observation électorale : L’UE préconise « une réglementation du financement des partis politiques »

La Mission d’observation électorale de l’Union européenne (Moe Ue) vient de publier son rapport final sur les deux tours de la présidentielle passée au Sénégal. C’est un document de 61 pages qui a répertorié des failles et formulé des recommandations pour les élections à venir.



Sénégal – Mission d’observation électorale : L’UE préconise « une réglementation du financement des partis politiques »
Parmi ces recommandations figure l’avis d’ « une réglementation du financement des partis politiques et  des campagnes électorales ». Cette mission dirigée par Thijs Berman a d’abord déploré les cas d’achats de conscience qui, selon elle, étaient « très fréquents lors des deux tours de l’élection présidentielle », citée par le journal « Le Populaire ».

« L’achat de bulletins de vote non utilisés a été constaté par la mission dans la Communauté rurale de Touba-mosquée, lors d’un rassemblement du Pds à la veille et le jour du scrutin », s’indigne M. Berman, chef de la Moe Ue.

En ce qui concerne la période de la campagne électorale, la Moe Ue a dénoncé « l’utilisation inappropriée des biens publics par les deux candidats de manière notable par le président sortant qui a bénéficié des moyens de l’Etat et dans une moindre mesure par son challenger, Macky Sall ». D’où la maitrise ou la « réglementation du financement des partis politiques et des campagnes électorales ».

Dans le cadre juridique, la Moe Ue a noté que celui-là n’établit aucun critère sur lequel le Conseil constitutionnel pourrait se focaliser pour motiver une décision d’annulation et de reprise de scrutin. Ainsi, en cas de contestations, « les juges se trouveraient obliger de définir un critère ad hoc ».


Vendredi 18 Mai 2012 - 11:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter