Sénégal : "Touba Mobile avec Expresso" et "Kiréne avec Orange", MVNOs ou accords de licence de marque?



Le dernier entrant des opérateurs de télécommunications au Sénégal vient jeter un pavé dans la marre en lançant une offre de téléphonie mobile sous le nom de "Touba Mobile avec Expresso". La configuration de cette offre rappelle celle d'un Mobile Virtual Network Operator (MVNO) qui se définit comme étant un opérateur de téléphonie mobile ne disposant pas d'infrastructures propres et achetant du trafic en gros chez un opérateur hôte et distribuant des cartes Sim sous sa propre marque. Dans le cas qui nous concerne, l'opérateur hôte est Expresso et la marque semble être « Touba Mobile ». D'autres pourraient le qualifier d'un accord de licence de marque qui est un partenariat.

L'offre est présentée comme permettant aux clients détenteurs d'une Sim "Touba Mobile" de pouvoir s'appeler entre eux gratuitement, une sorte de groupe fermé d'utilisateurs communément appelé GFU. Le coût d'activation de ce GFU est de 6000 Fcfa, ce qui ne semble pas très à la portée de toutes les bourses. A cela s'ajoute une tarification de 1,44 Fcfa TTC pour la seconde de communication vers tous les opérateurs (Dont Expresso) et 2,88 Fcfa TTC la seconde pour les appels vers l'international.

Cette tarification est plus avantageuse que celle de l'offre "Kiréne avec Orange". En analysant ces grilles tarifaires, nous nous rendons compte qu'entre 8H et 18H, un appel « Touba Mobile avec Expresso » vers « Kiréne avec Orange » est moins cher qu'un appel « Kiréne avec Orange » vers « Kiréne avec Orange », ce qui, du point de vue coût, est paradoxale. Il ne serait pas surprenant que l'offre « Kiréne avec Orange » se mette à niveau en opérant des baisses dans sa grille tarifaire.

Cette offre risque de faire beaucoup de mal aux deux autres opérateurs mobiles car la communauté Mouride pourrait bien s'y identifier et l'adopter. En effet, le terme « Touba » fait allusion à la ville religieuse de la plus grande confrérie religieuse du Sénégal, ce qui peut constituer un avantage marketing non négligeable. Certains pourront même se demander si le fait d'associer le terme « Touba » à une offre de téléphonie mobile ne pourrait être d'une certaine maniére déloyale ? C'est comme si en Italie, un opérateur lançait une offre dénommée « Vatican Mobile », ou alors « Lourde Mobile » en France...

Le plus surprenant dans cette offre c'est l'anonymat total qui entoure l'identité du propriétaire de la marque « Touba mobile », structure qui s'est vraisemblablement liée à Expresso Mobile pour la mise sur le marché de cette offre. En visitant le site internet dédié à cette offre, nous constatons qu'il a été réalisé par Mohibo France qui ressemble à un MVNO mais qui ne se trouve pas sur la dernière liste des MVNO français de l'ARCEP. Par contre, Mohibo à tout l'air d'un MVNE (Mobile Virtual Network Enabler) qui est une structure spécialisée dans la mise en place de MVNO et d'accords de licence de marque.

Cette nouvelle offre voit le jour au moment où il n'existe toujours pas une procédure claire permettant à tout investisseur qui le souhaite de pouvoir mettre en place un MVNO au Sénégal. Pour combler ce vide, les textes communautaires de l'UEMOA et de la CEDEAO auraient pu traiter ce point, ce qui aurait permis de les retrouver dans les textes issus des travaux de transpositions en droit national.

Ce genre de partenariat avec les opérateurs de téléphonie mobile étant appellés à ses multiplier, il serait judicieux que les régulateurs africains du secteur mettent en place des procédures transparentes et qu'ils usent de ce levier régulatoire pour accroître la concurrence sur les marchés de la téléphonie mobile, tout en s'assurant que les MVNO bénéficieront de tarifs de gros leur permettant d'être compétitifs sur le marché de détail.

Nouvelobs

Vendredi 4 Mars 2011 - 18:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter