Sénégal / Transport : Un rapport de la Banque Mondiale expose la vétusté des infrastructures.



La Banque Mondiale a présenté un rapport consacré au diagnostic des infrastructures en Afrique ce vendredi 23 juillet dans lequel des manquements ont été notés dans le transport ferroviaire, routier et maritime. Ainsi le Ministre des transports terrestre et ferroviaire Nafi Diouf Ngom a souligné la nécessité d’améliorer le transport ferroviaire.



Sénégal / Transport : Un rapport de la Banque Mondiale expose la vétusté des infrastructures.

«Nous sommes entrain de travailler pour réhabiliter le transport ferroviaire et cette mesure est plus que nécessaire sur l’axe Dakar / Bamako car il faut rendre plus fluide et plus performant ce transport à l’intérieur comme à l’extérieur du pays», a souligné le ministre lors de cette rencontre de la Banque Mondiale.

A l’en croire le développement du transport va permettre au pays d’aller de l’avant et attirer les investisseurs. Le Ministre a informé que l’Etat du Sénégal et l’APIX sont en œuvre sur ce projet pour le développement des routes. «Car le volume des transports ferroviaires jugé trop faible avec 6 km par heure là où on devait en être à 72 km».

Le rapport a montré que « les voies ferrées de Transrail sont sous utilisées à cause de la vétusté des voies et de l’équipement». En plus soulignent les experts, «le volume de trafic de transrail est faible malgré l’assez forte demande intérieure».

Selon le Ministre des transports, « les camionneurs et les autres chauffeurs doivent faire l’effort de maintenir en bon état les routes qui sont construites ». Pour y arriver «ils seront soumis à des mesures pour préserver les routes en bon état dans le pays et dans la sous- région. Une mesure qui doit se faire en synergie avec tous les travailleurs du secteur » a-t-elle ajouté.


Ibrahima Diaby

Vendredi 23 Juillet 2010 - 17:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter