Sénégal - baisse des prix des produits de base: Decroix s'auto-félicite

Le ministre du Commerce Mamadou Diop Decroix se félicite des efforts fait par l’Etat pour soulager les ménages. En conférence de presse ce jeudi 9 avril pour faire l’état des lieux, il a fait savoir que les mesures de baisse sont appliquées dans les marchés et les populations appellent sans cesse sur le numéro vert pour dénoncer les commerçants véreux. La question de la baisse du prix du sucre reste, cependant, sans solution jusqu’à ce jour.



Sénégal - baisse des prix des produits de base: Decroix s'auto-félicite
Comme cela a été dit, la baisse des prix des produits est effective selon le ministre du Commerce Mamadou Diop Decroix. «Nous avons fait des progrès très importants dans les baisses. Il y a des baisses substantielles, mais le satisfecit n’existe pas en matière de consommation. Les prix des hydrocarbures, le tarif des transports urbains, les denrées de base ont tous chuté» a-t-il affirmé. A cela le ministère a combiné plusieurs leviers pour un contrôle plus efficient, «l’information sur les prix, vérification par les services du ministère du Commerce et le numéro vert» a poursuivi le ministre. Toutefois, il a soutenu qu’il y a eu des blocages liés à la logistique.

Le ministre du commerce a, dans le même sillage, demandé aux boulangers d’améliorer la qualité du pain. «La baisse effective du prix de l’électricité, l’hydrocarbure qui a encore baissé, le prix du transport qui a aussi connu une chute, tous ces facteurs doivent pousser les boulangers à améliorer la qualité du pain» a dit Decroix. Concernant le sucre, il a rappelé que «l’Etat ne peut pas le faire baisser d’autorité. La Compagnie sucrière sénégalaise (CSS) a dit qu’elle a fait des investissements de quarante milliards dans différents domaines et qu’elle ne peut pas baisser le prix du sucre» a-t-il rappelé.

Il a également souligné que l’Etat poursuit sa politique d’installation de magasins de référence. A ce propos son partenaire «le Comptoir commercial Bara Mboup (CCBM) s’est engagé à réaliser 350 magasins d’ici la fin de l’année 2009. Les ambitions concernant les magasins de référence c’est d’aller à dix mille magasins de référence au moins, pour apporter une révolution dans la distribution» a indiqué Decroix. Il s’agit de «l’accessibilité, de la qualité, et du juste prix, auxquels s’ajoute la lutte contre le chômage des jeunes. Un magasin de référence a besoin de quatre personnes» a précisé Mamadou Diop Decroix.

Awa DIEDHIOU

Jeudi 9 Avril 2009 - 21:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter