Sénégal - baisse des prix: l’Agence de la statistique relativise

L’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) coupe court aux spéculations sur la baisse ou non des prix des produits. Dans son rapport d’enquête du mois de mars, elle indique que l’eau, l’électricité, le logement, le gaz et autres combustibles ainsi que les restaurants et hôtels ont tous connu une hausse de 0,1%.



Sénégal - baisse des prix: l’Agence de la statistique relativise
Ce qui a par contre baissé ce sont les prix des produits alimentaires et des boissons non alcoolisées qui ont enregistré une baisse de 0,6%. Toutefois, les statisticiens ont précisé que cette tendance baissière est entraînée par l’offre abondante de certaines espèces de poissons dont la sardinelle fraîche ou «yaboye». S’agissant des légumes frais, l’ANSD explique que les effets de la campagne maraîchère se ressentent toujours au niveau des étals durant ce mois de mars.

Les prix des services du transport se sont également raffermis de 0,3% en raison du plein effet de la dernière hausse des carburants et lubrifiants survenue en fin février 2009 révèle le rapport. Egalement, les prix des boissons alcoolisées, des tabacs et des stupéfiants ont enregistré un retrait mensuel de 0,1%, sous l’effet de la baisse de 1,0% des prix des stupéfiants.

Une polémique est née depuis l’annonce par le ministre du Commerce de «l’effectivité» de la baisse des prix des produits dans le marché tel que annoncé par le chef de l’Etat dans son discours à la Nation du 31 décembre 2008. L’Association Nationale des Consommateurs du Sénégal (ANCS) dans un communiqué a fustigé ces révélations du ministre tout en les niant. Ce qui est étonnant c’est que jamais l’ANSD, habilitée dans ce domaine, n’a été citée pour éclairer la lanterne des sénégalais.

Le directeur de Management de l’information statistique de l’ANSD, Mamadou Niang regrette cette situation. Il a indiqué que les résultats de leur enquête sont toujours envoyés dans toutes les administrations. Cependant, selon lui c’est parce que «la culture de la statistique n’est pas encore entrée dans les habitudes des sénégalais» que l’ANSD n’est pas citée comme référence.

Pour plus de visibilité, l’ANSD envisage d’organiser au mois de mai prochain un séminaire à l’intention des journalistes. Ce séminaire vise, entre autres, à faciliter l’interprétation des données statistiques pour leur utilisation dans la presse, à mieux situer et évaluer les enjeux du système national de statistique, à expliquer les procédures de traitements des données statistiques.

Awa Diédhiou

Mercredi 22 Avril 2009 - 16:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter