Sénégal campagne des FAL 2012: Le Capitaine Der peut-il empêcher le bateau libéral de couler ?

Il est visiblement venu en Sapeurs Pompiers. Souleymane Ndéné Ndiaye et son équipe n’ayant pas pu permettre au président sortant, Me Abdoulaye Wade de passer dès le premier tour de l’élection présidentielle, le «Pape du Sopi» a décidé de remanier son équipe. Le secrétaire général du Parti Démocratique Sénégalais vient de porter sur les fonts baptismaux un comité de pilotage de sa campagne pour le second tour de l’élection présidentiel. Me Abdoulaye Wade a confié cette structure au Pr Iba Der Thiam, coordonnateur de la Cap 21.



Sénégal campagne des FAL 2012: Le Capitaine Der peut-il empêcher le bateau libéral de couler ?

Le vice-président de l’Assemblée nationale a pour tâche de coordonner et d’organiser la reconquête des bastions perdus lors du premier tour. Il n’a pas perdu du temps pour s’atteler à ses nouvelles taches. Le Pr Thiam a convoqué avant-hier une réunion à laquelle ont pris part plusieurs ténors du Parti démocratique sénégalais (Pds) et des formations politiques membres des Forces alliées pour la victoire (Fal 2012). «Ne m’appelez pas chef. Et puis, je n’ai été demandeur d’aucun poste. C’est Abdoulaye Wade qui a décidé de me nommer coordonnateur du Comité de pilotage des élections. Je ferai tout pour ne pas le décevoir et je compte sur votre collaboration », a lancé Iba Der Thiam devant les alliés de Wade.

Même si officiellement le Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye reste toujours Directeur de campagne du candidat, Me Abdoulaye Wade, la création du comité de pilotage va à coup sûr éclipser le maire de Guinguéneo. Cela s’est même lu ce jeudi 08 mars, lors de la visite que Me Abdoulaye Wade a effectuée à Tawfékh chez le khalife général des mourides, Tivaouone. La tronche du Pr Thiam était bien visible à côté de Wade. Cette montée en puissance du coordonnateur de la Cap 21 ainsi et celle des autres alliés de Wade dont Mamour Cissé ne manquent pas de susciter des interrogations sur les critères de cooptation des leaders par Wade. En effet, en termes de mobilisation électorale, ces deux leaders ne semblent pas être bien armés si on se fie aux activités qu’ils ont eu à organiser dans le passé et la mobilisation de leurs militants lors des rassemblements de la Mouvance présidentielle. Ils arrivent loin derrière les ténors du PDS.

Souleymane Ndéné Ndiaye qui semble entrer en disgrâce fait partie des rares personnalités des Fal à avoir gagné dans leurs fiefs. Sa mise à l’écart ne risque-t-il pas de décourager les autres responsables libéraux ? En tout cas, des grincements de dents ne manquent pas ces temps ci.


Issa NDIAYE

Vendredi 9 Mars 2012 - 10:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter