Sénégal contre Burkina et Kosovo : Quels enseignements tirés des deux matches amicaux ?



Les grandes batailles se préparent d’avance. La qualification à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations est plus qu’impérative pour les « Lions » qui ont raté l’édition 2013. C’est dans ce dessein que l’équipe nationale du Sénégal a disputé deux matches amicaux contre le Burkina Faso (1-1) le 21 Mai et contre le Kososvo (3-1) quatre jours plus tard (25 Mai). Deux rencontres avec beaucoup d’enseignements à tirer pour l’avenir.

Les novices prennent le pouvoir en attaque
S’offrir un doublé pour sa première sélection en équipe nationale, ce n’est pas évident. Baye Omar Niasse l’a fait. Le sociétaire Akhisar Belediyspor (élite turque) a ouvert la marque contre le Kosovo (41e mn) avant de corser  l’addition (48e mn). Il sera imité par Diafra Sakho qui clos la marque à la 49e. En effet, avec les forfaits en cascade de Papiss Cissé, Mame Biram Diouf et Ibrahima Baldé, les deux néophytes, formés à Génération Foot (Diafra Sakho) et à l’Union Sportive de Ouakam (Baye O Nissae), ont profité de ce concours de circonstances pour étrenner leur première cape avec les « lions ». Un baptême du feu réussi de fort belle manière. Maintenant, reste à confirmer lors des conquêtes  à  venir et se faire une place dans le 23 de Giresse. D'autant plus qu'avec un tel rendement, les deux jeunes joueurs accentuent la pression sur leur concurrents au poste et rendre la concurrence plus intense. Papiss Demba Cissé, Mame Biram Diouf, Demba Ba, Ibrahima Baldé sont prévenus. Niasse et Sakho ont faim.

Les « lions » n’ont toujours pas la culture de la gagne
Face aux « étalons », par ailleurs vice-champions d’Afrique, les « lions » ont été rattrapés par leurs  vieux démons. Ils ouvrent  le  score avant  d’être rejoint dans les derniers instants du match. Pape Kouly Diop avait en effet ouvert le score à la 55e mn sur un coup franc magistral avant que Jonathan Pitroipa ne remette les pendules à l’heure  à la 90e mn. Un  scénario devenu un classique avec les protégés de Giresse qui ont fait preuve d’un manque  de lucidité devant les buts et d’une fébrilité défensive indescriptible. Ils avaient maintes  occasions  de tuer le match après l’ouverture du score. Mais n’ont pu les saisir. Alain Giresse dire même à la fin de la rencontre que son équipe pouvait « marquer 5 buts au moins ».
 Pour dire que les « lions » n’ont toujours pas la culture de la gagne.

Cependant avec la victoire contre la modeste formation Kosovar, la bande à Momo Diamé peut aller tranquillement en vacances. Elle renoue par ailleurs avec la victoire en attendant le démarrage des qualifications à la Can 2015 qui débutent en Septembre. Les « lions » affrontent les pharaons de l’Egypte pour leur premier match.


Mardi 27 Mai 2014 - 12:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter