Sénégal : créances, piraterie, faible demande étouffent les entreprises

La Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) vient de sortir sa note mensuelle de la conjoncture. Dans ce 30e numéro, elle indique que l’Indice général d’activité (IGA) du Sénégal a enregistré au mois de juin un repli de 4,3%. La note révèle également les nombreuses difficultés auxquelles ont été confrontées les entreprises. Ces difficultés sont liées à un environnement des affaires défavorable. Il s’agit principalement des difficultés de recouvrement des créances, de la piraterie et de l’insuffisance de la demande.



photo:is-travaux-publics.com
photo:is-travaux-publics.com
La DPEE explique qu’au niveau du sous secteur industriel, 52,6% des chefs d’entreprise estiment que l’environnement des affaires n’a pas été favorable au développement de leurs activités. Le déficit dans l’approvisionnement en électricité, la faiblesse des cours mondiaux de certains produits et la contrefaçon en sont principalement la cause. Il y a aussi l’absence de débouchés et la contrefaçon qui ont eu pour conséquence la hausse des stocks de produits finis.

En ce qui concerne les bâtiments et les travaux publics, 42,9% des chefs d’entreprise ont souffert des difficultés de recouvrement des créances. L’autre difficulté est liée au financement et à l’insuffisance de la demande. En effet, des chefs d’entreprise ont soutenu que les conditions d’accès au financement sont lourdes et empêchent les entreprises d’assurer leurs investissements. Pis, la demande est inférieure par rapport aux potentialités des entreprises révèle la DPEE.

Quant aux prix à la consommation, ils ont enregistré, au mois de juin 2009, un repli de 0,3%. Cela est dû à la baisse (1,2%) des prix des produits alimentaires. Toutefois, suivant l’enquête de perception de la conjoncture par les ménages, les dépenses alimentaires et d’électricité des ménages ont globalement augmenté par rapport au mois précédent.





Awa DIEDHIOU

Mercredi 5 Août 2009 - 14:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter