Sénégal : le président américain Obama à la Cour suprême de Dakar

Le président américain Barack Obama est arrivé hier soir, mercredi 26 juin 2013, à Dakar. Première étape d’une tournée africaine d’une semaine qui le conduira ensuite en Afrique du Sud, puis en Tanzanie. Au programme de ce jeudi, un tête-à-tête avec le président sénégalais Macky Sall, un discours devant Cour suprême et une visite à la Maison des esclaves sur l’île de Gorée où il rencontrera aussi des leaders de la société civile.



Le président américain, Barack Obama, arrive à la Cour suprême de Dakar, au Sénégal, le 27 juin 2013. REUTERS/Jason Reed
Le président américain, Barack Obama, arrive à la Cour suprême de Dakar, au Sénégal, le 27 juin 2013. REUTERS/Jason Reed

Macky Sall,  lors d’une conférence de presse commune avec le président américain Barack Obama,  a salué Nelson Mandela : « Je crois que Mandela a donné un exemple pour le monde entier. Pour nous, leaders politiques, nous devons beaucoup nous inspirer de son humilité et de sa capacité de renoncement, mais aussi de sa grandeur et du pardon qu’il a pu donner comme modèle. Le président Obama l’a dit : c’est plus qu’une idole pour nous tous. Nous devrions toujours nous inspirer de sa pensée et de son comportement pour que d’abord l’Afrique du Sud continue à être une nation arc-en-ciel et que les leaders du monde entier puissent s’inspirer de son exemple ».

Un hommage auquel s’est associé le président des Etats-Unis, Barack Obama : « Nelson Mandela est un héros pour le monde dont l’héritage vivra à travers les âges ».

Ensuite Barack Obama s’est rendu devant la Cour suprême à Dakar. Une étape à laquelle le président américain tenait beaucoup. Il est arrivé à 14 heures, heure française, devant le grand bâtiment qui se trouve face à la mer sur un boulevard au nom évocateur, le boulevard Martin Luther King.

Obama en séance de travail

La Cour suprême au Sénégal regroupe le Conseil d’Etat et la Cour de cassation, c’est donc une juridiction très importante qui juge en dernier ressort. Le président américain participe actuellement à une séance de travail dans la salle d’audience de la haute juridiction, avec dix autres présidents de Cour suprême de pays africains : des anglophones (Botswana, Ghana, Kenya, Malawi, Ouganda et Zambie) et des francophones (Sénégal, Bénin, Côte d’Ivoire, Gabon et Niger).

Les entretiens portent notamment sur les fondamentaux de la démocratie : l’Etat de droit, l’indépendance de la justice et de la séparation des pouvoirs. Entre le pouvoir exécutif de celui qui gouverne, le pouvoir législatif de celui qui fait les lois, et enfin le pouvoir judiciaire. Ce sera l’occasion pour Barack Obama d’insister sur le message qu’il avait délivré en 2009 au Ghana : « L’Afrique a besoin d’institutions fortes plutôt que d’hommes forts ».

Et toujours en ce qui concerne ce thème de l’Etat de droit, Barack Obama doit également rencontrer en fin d’après-midi, juste après son pèlerinage à la Maison des esclaves sur l’île de Gorée, les leaders de la société civile sénégalaise. Pour le président américain, la société civile a un grand rôle à jouer dans les processus de démocratisation en Afrique. C’est l’un des messages du président Barack Obama à Dakar.
Source: RFI



Jeudi 27 Juin 2013 - 18:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter