Sénégal - opinion: non à la Togolisation de notre pays !

« Le pouvoir que le peuple vous donne lui doit être rendu démocratiquement ».



Sénégal - opinion: non à la Togolisation de notre pays !
Les élections locales du 22 Mars 2009 viennent de livrer leurs secrets. Le verdict tant attendu est tombé. La Coalition Sopi 2009, la liste des tenants du pouvoir a essuyé une déculottée sismique, voire historique. Elle est déplumée dans les plus grandes chaudières électorales du pays au profit de Benno Siggil Sénégaal, la mouvance la plus importante de l’opposition sénégalaise : Dakar, Thiès, Saint-Louis, Kaolack, pour n’énumérer que celles-là. Cinglant revers ! « Celui qui soude les volontés dans ses rangs remportera la victoire », cette maxime a été bien comprise par les adversaires politiques du régime régnant. Le peuple souverain a parlé. Il a tranché. L’expression de la volonté populaire vient d’être prononcée. Chapeau bas ! Chapeau bas ! Mon peuple que j’aime tant n’a nullement voulu se laisser mousser de la laine sur son dos. Il n’accepte pas de se vautrer dans la gueule du Loup Père et de ses autres Louveteaux. Il refuse de laisser son destin entre des mains inexpertes, de le confier à des apôtres de la mauvaise foi, des assoiffés de pouvoir. Signal subtil ! 2012, viendra !

Le verdict des Locales du 22 Mars rend abortif le projet de transmission patriarcale du pouvoir dans notre pays. Alors que la plupart des sénégalais connaît par cœur le chapelet de la faim, le kaléidoscope de la misère noire, Ablaye WADE et sa bande ont préféré parcourir le pays pour, disent-ils, effectuer des « Visites Economiques ». Nous prenant pour des demeurés, des gens nés du dernier hivernage, ils n’y ont fait qu’alimenter des incantations démagogiques. Des promesses à vous écorcher les oreilles ! Ce malgré, la nuée des brassards rouges qui inondait les foules, le Pro-Machievel en chef n’a point voulu être lucide ni objectif. Il croyait nous avoir tous dans sa poche. Sait-il que le Sopi (à la wadienne) est en décrépitude ? En tout cas, la défaite du 22 mars est symptomatique. Rester cinquante (50) ans au pouvoir, une illusion d’illusions ! Cesse Ablaye de rêver debout !

Le régime "antidroitsdesl’hommistes" n’a fait que d’affaissés sociaux dans notre pays. La justice est vassalisée car la machine judiciaire n’est utilisée que pour affaiblir, déstabiliser, intimider et détruire des adversaires politiques. L’impunité, n’en parle plus. La liberté d’expression qui se trouve être un anticorps efficace contre le virus de la monarchie est loin d’être effective. Et pour cause, des journalistes sont injustement mis en prison, des marches réprimées, des sanctuaires et d’autres lieux de culte profanés par les forces policières, bras séculier du régime aliénant.

L’Alternance est-elle une machine à "fabriquer" des riches ? Cette question me surnage, souvent, l’esprit. Tant elle a secrété de Nouveaux Riches, des Crésus et autres Nababs. Et l’Eminent Professeur Abdoulaye Bathily, Secrétaire Général de la LD a raison de dire au cours d’une émission radiophonique : « L’Alternance a crée une poignée de riches sur le dos de la richesse nationale ». Voyons, par exemple, un Karim Wade devenu subitement un Super Riche (il gère des Milliards). Tout le monde sait qu’avant la survenue de l’Alternance politique au Sénégal, ce gosse, « ami » de Mohamed VI du Maroc n’avait aucun blé. Il s’est enrichi à la faveur de l’installation de son père aux affaires. Il fait des dépenses ruineuses : des 20 Millions pour le parrainage d’une manifestation, des 10 à 15 Millions pour Jaxaal, des 30 Millions dégainés en plein meeting. Le patron de la Génération du Concret que j’appelle la Génération des Cons abscons qu’on crée pense tout avoir avec le nerf de la guerre. Même le pouvoir. Il s’attribue des privilèges et voit fleurir autour de lui une véritable Cour. Voilà que les relents de « Mon fils, tu régneras » viennent d’être balayés par la bourrasque de Benno. Ollé ! Ollé !
Nous disons non à la togolisation de notre pays !

Ibrahima NGOM Damel,
Journaliste – Ecrivain
Tel : 76 580 68 10/70 100 01 87
Email : yboupenda@yahoo.fr



Ibrahima NGOM Damel

Samedi 28 Mars 2009 - 13:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter