Sénégal-pénurie de gaz : 10 000 tonnes pour 31 jours

Les ménages sénégalais vont sortir de la pénurie de gaz butane pour un mois. En effet, le ministère de l’Energie a, à travers un communiqué annoncé l’existence de 10 000 tonnes pour une période de consommation de 31 jours. Tandis que le ministre du Commerce a fait part des mesures prises par l’Etat pour juguler cette pénurie qui affecte durement la population depuis quelques semaines.



Des populations à la recherche effrénée du gaz butane
Des populations à la recherche effrénée du gaz butane
10 000 tonnes de gaz butane correspondant à 31 jours de consommation nationale vont être mises sur le marché. Cela après les dysfonctionnements intervenus ces derniers jours dans le programme d’importation de butane à Dakar. Le ministère de l’Energie, à travers un communiqué parvenu à notre rédaction, rassure la population. Il a estimé que «ces tensions qui ont impacté négativement ces derniers jours l’approvisionnement du marché en gaz butane ne seront plus que de vieux souvenirs». Samuel Sarr et ses services ont, ainsi, déclaré qu’un premier butanier a déchargé sa cargaison ce mercredi 28 janvier 2009.

Selon toujours ce communiqué, «une autre cargaison programmée ce vendredi 30 janvier 2009 à 23heures va assurer la distribution normale du gaz d’ici la semaine prochaine».

Ainsi le programme d’importation de butane va retrouver son cours normal à partir du mois de février a fait savoir le communiqué.

Par ailleurs, le ministre du Commerce, Mamadou Diop Decroix a lors de la cérémonie d’inauguration des «easy boutiques» ou boutiques de référence, donné des explications sur la pénurie de gaz qui sévit fréquemment au Sénégal. Selon lui, le Sénégal doit revoir le système de distribution du gaz parce qu’il assure le gaz aux pays de la sous région, alors qu’il ne peut pas satisfaire sa population. Mamadou Diop Decroix a indiqué que «depuis deux ans notre pays est confronté à des problèmes d’approvisionnement, pire encore la bonbonne de gaz petit modèle que le gouvernement subventionne devient rare. Et cela constitue une perte pour l’économie sénégalaise».

Le ministre du Commerce a, en outre, souligné que «l’état est confronté à un problème d’entrepôt. Le ministre de l’Energie est en train de chercher un espace où l’on peut garder le maximum de stocks afin d’éviter des ruptures».

En ce qui concerne la vente du gaz butane importé par l’Etat du Sénégal dans la sous région, Mamadou Diop Decroix a fait savoir que «des mesures seront prises par rapport aux spéculateurs. Les commerçants exportent du gaz dans la sous–région (Mali) alors qu’il en manque dans le pays».

Ndèye Maty Diagne (Stagiaire)

Vendredi 30 Janvier 2009 - 15:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter