Serge Michel du journal "Le Monde" répond aux accusations de A. Latif Coulibaly



Serge Michel du journal "Le Monde" répond aux accusations de A. Latif Coulibaly
L’erreur commise dans le résumé de l’enquête sur les déclarations de Lamine Diack est de la part du Monde une erreur de taille, une erreur collective. Cela rend modeste. Mais cela ne devrait pas donner lieu à d’autres rumeurs, d’autres accusations. 

Dès que nous nous sommes aperçus de cette erreur, nous avons corrigé le texte et publié la précision suivante: Cet article est un résumé de l’enquête publiée vendredi 18 décembre sur le Monde.fr et dans la version imprimée du Monde (daté du 19 décembre). 

Une première version de ce résumé évoquait un lien avec la campagne de Macky Sall de 2012. Or les déclarations de Lamine Diack n’impliquent pas directement la campagne du président sénégalais, mais des réseaux d’opposition à son adversaire de l’époque, Abdoulaye Wade.

De fait, la version complète de notre enquête, elle, ne mentionne pas de lien avec la campagne de Macky Sall. Nous présentons nos excuses à nos lecteurs ainsi qu’aux personnes mises en cause par erreur dans ce résumé, publié sur Le Monde.fr. 

Le Monde est un journal - et un site - 100% indépendant, qui n’agit pas sur pression de cabinets ou d’officines, comme j’ai pu le lire dans un interview de M. Abdou Latif Coulibaly.
J’ai connu M. Abdou Latif Coulibaly lorsque j’étais correspondant en Afrique de l’Ouest pour Le Monde et lui conserve toute mon estime.  Cependant, j’ignore pourquoi il sort mon nom de son chapeau, assorti d’accusations absurdes. 

Je ne suis pas à l’origine de cette erreur, en revanche j’ai participé à la corriger quand nous en avons pris conscience, hélas tardivement.  Et je m’associe pleinement aux excuses que le Monde a présentées à ses lecteurs et aux personnes mises en cause par erreur.

Jean Louis DJIBA

Mercredi 23 Décembre 2015 - 08:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter