Serigne Diagne: "Cheikh Amar m'a appelé à quatre reprises pour tenter de me corrompre, j'ai refusé"

Entre le patron de TSE et le Directeur de Publication de Dakaractu, les explications auront bel et bien lieu au Tribunal. Face aux menaces de Cheikh Amar de porter plainte, Serigne Diagne, le directeur de publication du site ne recule pas. Il va envoyer une citation directe à l’homme d’affaires pour que ce dernier prouve ses dires à savoir qu’il lui a demandé de l’argent. « Je ne l’ai pas appelé, c’est lui qui m’a appelé à quatre reprises pour tenter de me corrompre », sert Serigne Diagne qui se dit en possession de preuves et a actionné ses avocats.



Serigne Diagne: "Cheikh Amar m'a appelé à quatre reprises pour tenter de me corrompre, j'ai refusé"
Tout est parti selon le Directeur de publication de Dakaractu de l’article paru hier sur ledit site portant sur la récente sortie du Président Macky Sall dans le journal "Le monde" qui aurait selon le site, pour le moins créé un effet collatéral, sous forme de déballage contre Cheikh Amar. A ce propos, un proche de Wade de balancer qu’entre Wade et Cheikh Amar, les relations ne sont plus au beau fixe: "depuis que le Président est là, il n’a jamais posé les pieds chez lui, ne serait-ce que pour lui rendre visite. Leur dernière rencontre remonte à très loin et s’est même très mal passée car, ‘’ton médiateur’’ doit une somme colossale au Président Wade et qu’il refuse de payer! Une plainte planerait même sur la tête de Cheikh Amar".

Réagissant ce matin, Cheikh Amar annonce qu’il va porter plainte contre Serigne Diagne. Ce, pour "chantage". Le Président directeur général de TSE a même indiqué que l’article fait suite à une requête du Directeur de publication qui l’a appelé pour lui « demander la somme 10 millions de francs CFA». La réaction de Serigne Diagne ne tarde pas. Au téléphone, le Directeur de publication de dire que contrairement aux dires du patron de TSE, « Je ne l’ai pas appelé. C’est lui qui m’a appelé pour me corrompre. Après la publication de l’article, il m'a contacté pour me dire que l’article n’allait pas du tout, que cela ne l’arrangeait pas. C’est ainsi qu’il a demandé qu’on se rencontre du côté de la Clinique des Madeleines pour qu’on puisse discuter. J’ai dit non ».  Ce, assure-t-il pour éviter ces accusations de chantage.
 

Et sur les 10 millions qu’il aurait réclamé, Serigne Diagne de dire qu’il ne va pas en rester là. « Je vais lui envoyé une citation directe pour que Cheikh Amar apporte la preuve de ses dires. J’ai même saisi mes avocats ». Il se dit déterminé à ce que l’affaire se règle en justice car charge Serigne Diagne, « il faut que Cheikh Amar arrête. A chaque fois qu’un article ne l’arrange pas, il parle de chantage ». Pire, selon le Directeur de Dakaractu, "hier vers 23 heures, il a même convoqué une réunion avec des Directeurs de publications de la place pour me charger".  Serigne Diagne se dit en possession d’un enregistrement audio qui prouve que c’est l’homme d’affaires qui l’a appelé hier. Affaire à suivre!


Vendredi 9 Mai 2014 - 14:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter