Serigne Mame Mor Mbacké : «Il faut aider les jeunes en leur tenant un langage de vérité»

Le Magal des deux Rakkas a vécu. Cet évènement célébré hier à Saint Louis, a donné l’occasion au guide religieux, Serigne Mame Mor Mbacké, de pousser les autorités et les parents à éduquer les jeunes. Car, soutient-il, c’est le fondement de toute société.



Serigne Mame Mor Mbacké : «Il faut aider les jeunes en leur tenant un langage de vérité»
«L’Islam est basé sur des piliers sûrs. J’exhorte les fidèles à suivre leurs guides religieux et ne pas être obnubilés par des futilités et des mondanités. Il faut aider les jeunes en leur tenant un langage de vérité», a déclaré Serigne Mame Mor Mbacké lors de la prière des deux Rakkas qu’il a dirigée hier, à Saint-Louis.

Et cette aide passe, selon le Guide religieux, par l’éducation. Car, soutient-il, c’est «le fondement de toute société ». Par conséquent, «il faut pousser les jeunes à s’instruire».

Oumar Guèye, le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, à la tête de la délégation officielle, est revenu lui, sur l’ouvre du Cheikh Ahmadou Bamba, notamment sur la prière qui était commémorée hier : «Le Cheikh a défié l’autorité coloniale en priant ici le 5 septembre 1895. Il a fait savoir devant le colon, l’unicité de Dieu», fait-il savoir.

L’édition 2016, qui est la 41e du genre, a été placée sous le parrainage de Cheikh Abdoul Hakim Mbacké, fils de Cheikh Mouhamadou Bachir Mbacké.

Ousmane Demba Kane

Mardi 6 Septembre 2016 - 09:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter