Serigne Mbacké Ndiaye Pds: "Quand on aime quelqu'un, il faut avoir le courage de l'arrêter"



Serigne Mbacké Ndiaye Pds: "Quand on aime quelqu'un, il faut avoir le courage de l'arrêter"
Serigne Mbacké Ndiaye du Pds s'est vraiment désolé des propos tenus par son leader Abdoulaye Wade contre Macky Sall. « Nous sommes la risée de tout le monde » a-t-il soutenu, il estime ainsi que si on aime quelqu'un, il faut savoir l'arrêter.

L'ancien porte parole d'Abdoulaye Wade a déclaré par ailleurs « qu'il faudra rendre hommage au président Macky Sall qui avait déclaré que Wade pouvait dire ou faire ce qu'il veut, il ne lui arrivera rien, ce qui n'est pas valable pour ses proches. Nous sommes dans un pays ou certains tiennent à certaines valeurs ». Et d'ajouter « je ne vois pas un seul sénégalais qui, objectivement au fond de lui-même apprécie ce qui a été dit.

Nous avons nos valeurs et quoi qu'on puisse dire Macky restera le fils de Wade et ma conviction est qu'ils se retrouveront un jour l'un dans les bras de l'autre. J'invite Macky Sall à faire preuve de dépassement, de s'élever au-dessus de ce débat qui n'honore personne et de ne pas répondre. » Selon Serigne Mbacké Ndiaye, le chef de l'Etat Macky Sall n'a jamais dit du mal de Wade en privé comme en publique et il a eu à faire des gestes importants pour Wade et sa famille » écrit Libération.

Et Serigne Mbacké Ndiaye de témoigner « lors d'une discussion Macky m'avait dit « serigne geno ma beug wade ndax limouma défal défaloulako » (Ndlr : Tu n'aime pas Wade plus que moi, parce que ce qu'il a fait pour moi il ne l'a pas fait pour toi). Ainsi Serigne Mbackè Ndiaye demande aux proches de Macky quelque soit leur amertume de se mettre au même niveau que leur leader.

Ainsi dira t-il « que ceux qui sont autour de Macky ne mettre pas de l'huile sur le feu. Pour diverses raisons je dis que je n'ai pas de leçon à donner à Wade, mais il y a personnes autour de lui qui peut cautionner de telles déclarations. Mais d'autre part il faut le comprendre, même si cela ne justifie pas certaines déclarations, Wade est un homme âgé qui a perdu le pouvoir.

En Afrique quand tu perds le pouvoir tu perds tout, et son unique fils est en prison, ca fils a perdu son épouse et depuis plus de deux ans, il n'a pas vu ses enfants, je me mets à sa place et j'invite Macky à la compréhension et de ne pas répondre ».

Serigne Mbacké Ndiaye a ajouté en outre « je suis et resterais foncièrement collé à Wade mais quand on aime quelqu'un, il faut avoir le courage de l'arrêter. Nous sommes la risée de tout le monde et j'avais alerté, depuis le deuxième meeting qu'on avait tenu mais on m'a insulté et trainé dans la boue. L'injure à la bouche ne règle aucun problème. J'espère, qu'après le verdict du 23 mars prochain, le président prendra les mesures idoines pour faire baisser la tension dans le pays ». 
 


Jeudi 26 Février 2015 - 11:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter