Serigne Mbacké Ndiaye rassure: "Personne de s'attaquera au Palais,..."

Ses collègues du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) devenus membres du Front Patriotique pour la Défense de la République (FPDR) ne seront pas du tout content. Mais l'ancien porte-parole du président sortant Wade, se démarque. Dédramatisant les propos de Wade lors du meeting du 21 novembre, Serigne Mbacké Ndiaye de dénoncer "l'infiltration de gauchistes avec des positions pustchistes qui manipulent les libéraux pour les mener dans une voie sans issue.



Le FPDR bande les muscles, Serigne Mbacké Ndiaye tempère. En point de presse hier, l'ancien porte-parole du président sortant rassure en effet en invitant à la sérénité. Car dit-il "c'est de la surenchère. Personne ne s'attaquera au Palais". 

Serigne Mbacké Ndiaye dédramatise ainsi la déclaration de Wade favorable à une transition. Ce, après le départ de Macky pour des élections en 2015". Sa méthode, précise l'ancien porte-parole du président sortant: "ce n'est pas de demander le départ de Macky. Personne ne gagne en s'engageant dans une voie sans issue. J'appelle les gens à la retenue et à la raison". 


Serigne Mbacké Ndiaye ne rate toutefois pas le coordonnateur du FPDR, Mamadou Diop Decroix qui selon lui n'est pas "outillé pour diriger le front". Ce, d'autant plus que "dans toute alliance, c'est le parti le plus fort qui doit dirigé". Mais précisions de taille de Serigne Mbacké Ndiaye qui partage la position de Babacar Gaye sur la question: "Si on devait choisir un candidat, mon candidat serait Karim". 


Jeudi 27 Novembre 2014 - 10:11




1.Posté par Leuk le 27/11/2014 13:32
Vous savez quoi ?
Il faut accepter le jeu de la Démocratie.

Rafraîchissons un peu les mémoires :

Il était une fois l'IDEWA (Initiative pour le Départ de Abdoulaye Wade), lancée par l’Opposition en novembre 2004.
Et pourtant le Président Wade avait accepté le jeu !

Allez aux Etats-Unis, qu'est-ce qu’un président n'entend pas à travers des mouvements de l'opposition à son régime, ou pire à l'Etat Fédéral.

Maître Abdoulaye Wade, il nous met toujours à l'épreuve de la Démocratie. Et il faut des démocrates pour le comprendre ainsi.

A propos de Mamadou Decroix, il est conséquent. Suivez ce lien qui date de 2009:
http://www.seneweb.com/news/Politique/crise-politique-initiative-pour-le-depart-d-abdoulaye-wade-idewa-decroix-fustige-l-opposition_n_25004.html

Mais le débat n'est pas là. On y reviendra inch Allah

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter