Serigne Mbaye Thiam aux grévistes de la FASTEF: «Votre moyen de lutte est inapproprié»



Serigne Mbaye Thiam aux grévistes de la FASTEF: «Votre moyen de lutte est inapproprié»
Le ministre de l’Education nationale a rendu visite aux élève-professeurs sortants de la FASTEF (Faculté des Sciences et Technologies de l'Education et de la Formation) ex-école normale de Dakar, qui sont en grève de la faim illimitée depuis samedi. Serigne Mbaye Thiam a appelé les sortants de la Fastef à surseoir à leur diète.  «Votre moyen de lutte est inapproprié à cette situation, je vous ai reçu et à l’issue de notre entrevue, je vous ai dit que le recrutement n’est pas obligatoire dans la fonction publique. Toutefois s’il y a des postes vacants vos dossiers seront étudiés», a-t-il lancé à l’endroit des grévistes.

Serigne Mbaye qui était présent sur les lieux pour les besoins du lancement du  Projet d’appui au renouveau des curricula (Parc), en a profité pour faire le diagnostic du système éducatif du Sénégal : «C’est un truisme que de le dire : de nombreux dysfonctionnements altèrent la qualité de notre système éducatif, parmi lesquels ceux afférents à l’enseignement et à l’apprentissage ne sont pas des moindres», a-t-il soutenu.

Et, selon lui, c’est ce qui fait la pertinence du Parc car il se propose de «les circonscrire afin de chercher remède à la chose ; les capitaliser en les optimisant les expériences en matière de réforme des curricula réalisées dans les niveaux préscolaire, élémentaire et dans l’Éducation de base des jeunes et des adultes (EBJA), a-t-il annoncé. 

Poursuivant, M. Thiam affirme que le Parc «intègre le processus d’harmonisation du baccalauréat entre les pays membres de l’UEMOA entamé depuis 2007, suite à la Directive n° 02/2007/CM/UEMOA édictée par le Conseil des Ministres en charge de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur. Il s’adosse à cet effet aux profils de sortie, aux compétences terminales et au système d’évaluation, stabilisés  par la Commission en charge de l’Éducation et de la Formation au sein de cette institution d’intégration sous-régionale».

 Et en dernier lieu, «le Parc s’inscrit dans les objectifs du développement durable (ODD) poursuivis par la communauté internationale et auxquels notre pays a souscrit. L’Education au développement durable (EDD) apparaît à cet égard comme une des balises du renouveau curriculaire en gestation. Il s’agit de considérer cette problématique dans ses dimensions bioclimatiques, économiques, démographiques, sociales et citoyennes».
 

Khadim FALL

Mardi 26 Janvier 2016 - 11:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter