Serigne Mbaye Thiam vs élèves-professeurs : le dialogue de sourds qui risque de mal finir.

C’est un dialogue de sourds qui s’est désormais installé entre le ministre de l’Education nationale et les élèves-professeurs grévistes qui réclament leur intégration dans la fonction publique. En effet, réagissant à la visite de Serigne Mbaye Thiam, les grévistes ont déclaré qu’ils préféreraient mourir plutôt que d’interrompre leur grève sans avoir, au préalable, obtenu gain de cause.



Serigne Mbaye Thiam vs élèves-professeurs : le dialogue de sourds qui risque de mal finir.
Suite à la visite que leur a rendue le ministre de l’Education nationale (Men), les grévistes, par la voix d’Al Fousseyni Keïta, ont réagi. Tout en saluant le passage de Serigne Mbaye Thiam, ils campent toujours sur leur position, réclamant leur ordre de service (Os), comme seule mesure qui peut leur faire arrêter leur grève.

«Nous avons fait toutes les démarches nécessaires pour ne pas en arriver là, mais parfois les portes sont fermées. On a été reçu au ministère au mois d’octobre par le directeur de cabinet du ministre Serigne Mbaye Thiam. Mais ce que ce dernier nous avait déclaré, c’est que si le besoin se faisait sentir, ils allaient les recruter», a déclaré le porte-parole des élèves-professeurs, Al Fousseyni Keïta.

Selon lui, cette promesse du directeur de cabinet du Men n’est pas prête à être respectée par les autorités car, si c’était le cas, ils seraient recrutés  actuellement, vu le manque d’effectif constaté dans les établissements.

Mais ces déclarations sont réfutées par Serigne Mbaye Thiam. En effet, ce dernier a déclaré «avoir déjà tenu un langage clair aux grévistes». Et c’était pour leur dire, affirme-t-il, « que leur recrutement dépendait des besoins  en effectif, mais aussi des moyens dont dispose l’Etat du Sénégal».

M. Thiam a néanmoins lancé un appel au dialogue afin de trouver un terrain d’entente. Ce que réfutent les élèves-professeurs qui réclament «un dialogue sincère » avec les autorités.

Ousmane Demba Kane

Mardi 26 Janvier 2016 - 14:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter