Serigne Mboup : « Les huiliers prennent en otage la filière arachidière alors qu'ils n'y mettent pas le prix »



Serigne Mboup : « Les huiliers prennent en otage la filière arachidière alors qu'ils n'y mettent pas le prix »
Le président de la chambre de commerce et d'industrie de KaolackSerigne Mboup a fait un diagnostic de problème de la filière arachide. Selon lui, région de Kaolack c'est en quelque sorte « la bourse des valeurs arachidières ». « Normalement, la fixation du prix de l'arachide devait se faire à Kaolack avec les producteurs. Car il faut tenir compte des prix de revient et l'offre et la demande », renseigne-t-il.

Répondant à Mamadou Ibra Kane, il soutient que les huiliers prennent en otage la filière arachidière alors qu'ils n'y mettent pas le prix. « C'est ce que je dis souvent et je le répète. Les huiliers ont crié au scandale en disant que les Chinois et Russes vont prendre notre arachide, mais, je dis que l'exportation, on doit l'encourager. La preuve, dès que ces gens sont partis le prix a baissé aux grandes dames des producteurs qui auraient pu le vendre plus chère » informe le Dg de CCBM.

Selon le président de la chambre de commerce et d'industrie de Kaolack, il est possible même de dépasser les 200 F CFA fixés pour le Kilogramme d'arachide et de l'amener jusqu'à 500 F FCFA. « Cela aura un impact sur le prix de l'huile qui sera revu à la hausse. Mais ce n'est rien comparer aux avantages d'une économie qui tourne sur la consommation locale », justifie le chef d'entreprise. Donc, il continue de clamer que la priorité, c'est de protéger le paysan.

Pour ce qui concerne l'agro-business, avec des entreprises comme Sen-huile, Sen-éthanol, ce n'est pas surface attribuer qui gêne, répète-t-il. « Mais, l'État devait faire des cadastres agricoles pour les populations de cette manière, ils pourront louer leurs terres aux investisseurs et gagner quelque choses avec les rentes de la location ».


Dimanche 26 Janvier 2014 - 15:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter