Sermon Tabaski à Thiès : Imam Tafrisr Ndiour dénonce la gestion non transparente des rapports de l’Ofnac

Connu pour ses prêches qui colle à la réalité du moment et qui n’hésite pas à faire des grincements de dents pour certains pour son franc parler. Imam Tafsir Ndiour a axé son sermon de tabaski sur la gestion non transparente des rapports des corps de contrôle tels que l’Ofnac, l’Ige entre autres. L’Imam de la grande Moussanté située dans la ville de Thiès a dénoncé tous ces rapports qui dorment dans les tiroirs.



Sermon Tabaski à Thiès : Imam Tafrisr Ndiour dénonce la gestion non transparente des rapports de l’Ofnac
Imam Tafsir Babacar Ndiour de la grande Mosquée du quartier Moussanté de Thiès a invité l’Etat à plus de transparence dans la gestion des rapports de l’Office National de la Lutte Contre la Fraude et la Corruption (Ofnac).
 
L’Imam déplore les rapports des corps de contrôle qui pourrissent dans les tiroirs «Les rapports de l’Ofnac, de l’Ige, et de la Cour des comptes dorment dans les tiroirs, au moment où les sénégalais exigent la transparence dans la gestion de leurs deniers publics. Quand les sénégalais  veulent qu’on les rassure, le gouvernement s’offusque malheureusement, au lieu d’apporter les preuves pour démentir les accusations de leurs pourfendeurs, ils disent toujours pourquoi telle personnne a fait telle déclaration», a dénoncé l’Imam Ndiour.
 
Selon l’Imam de la Mosquée de Moussanté,  « l’obligation de réserve ne doit pas être une excuse pour le gouvernement. C’est pourquoi il s’interroge si les sénégalais doivent rester dans l’ignorance ? N’ont-ils pas le droit de savoir où va-leur aargent ? Pis encore, certains agents de ces corps de contrôle sont arbitrairement démis de leurs fonctions, sous prétexte qu’ils n’ont pas fait de résultats », a regretté Imam Ndiour.
 
Dans son sermon de Tabaski Imam Babacar Ndiour a axé son discours sur la gestion des derniers publics, selon lui « ce qui est transparent doit être n’a pas besoin d’être caché. Car ce qui est louche doit être exposé à la lumière du jour pour qu’on y apporte des solutions », a-t-il invité.  

Khadim FALL

Mercredi 14 Septembre 2016 - 10:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter