Seydi Gassama : Amnestie internationale "On ne saurait accepter que l’opposition soit privé de marche"



Seydi Gassama : Amnestie  internationale "On ne saurait accepter que  l’opposition soit privé de marche"
Seydi Gassama, président de la section sénégalaise   d’Amnestie internationale estime que   l’opposition ne doit pas être privé de marche, selon lui, le droit à la marche est un droit fondamental proclamé non seulement par la constitution mais aussi par toutes les instances  internationales ratifiées par le Sénégal. 

« On ne saurait accepter dans un pays qui est  éprit  de paix que  l’opposition soit privée de marche, cela provoque la défiance  de l’autorité  et créer les conditions d’instabilité » a-t-il soutenu sur les ondes de la Rfm. Selon lui,   le préfet de Dakar possède  suffisamment de forces de l’ordre pour encadrer les militants du Pds, les permettre de marcher librement et de rentrer chez eux.

Seydi Gassama est d’avis que  interdire d’exercer leur droit à la marche,   c’est porter la responsabilité de toute violence  qui aurait survenu à la fin de ces manifestations « parce que aucun parti politique, aucun citoyen ne saurait accepter que ses droits fondamentaux  soient bafouer  sur des arguments complètement faux, trouble à l’ordre publique c’est ce qu’on nous sort à chaque fois » a-t-il soutenu.
Avant  d’inviter le préfet de Dakar à rencontrer les gens du Pds et à discuter avec eux  pour leurs permettre d’exercer ce droit dans des conditions qui préservent l’ordre publique.  
 


Jeudi 29 Janvier 2015 - 13:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter