Sidiki Kaba : Que les opposants se le tiennent pour dit.

En marge de l’installation du Comité national de médiation et de réconciliation hier, Garde des Sceaux, le ministre de la Justice s’est prononcé sur des points de l’actualité tels que les arrestations des libéraux et l’affectation de Yaya Dia. L’occasion pour lui de mettre en garde contre ceux qui pourraient être tentés de ternir l’image du Sénégal.



Sidiki Kaba : Que les opposants se le tiennent pour dit.
 «Lorsque vous êtes en dehors des règles de bienséance de la justice, la justice s’abattra sur vous», a martelé Me Sidiki Kaba. Ainsi, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice met en ceux qui seraient dans la logique de semer des troubles au Sénégal. Et le Garde des Sceaux de poursuivre : «La démocratie, c’est un exercice de responsabilité. La liberté se conjugue avec la responsabilité et la colonne vertébrale de l’Etat de droit, c’est la justice»,  avant de se poser la question : «Pourquoi violer les lois de la République et accuser la justice de faire son travail qui consiste à assurer la tranquillité et la sécurité des populations et des biens ?».
Sur un autre registre, Sidiki Kaba s’est expliqué sur l’affectation du juge Yaya Dia. «La Cour d’appel de Ziguinchor n’est pas une juridiction fantôme». Il faudrait savoir que Ziguinchor fait partie du Sénégal comme toutes les autres régions. Quand on affecte un fonctionnaire à Tambacounda, à Sédhiou ou à Ziguinchor on dit que c’est une sanction. Il faudrait qu’on dépasse cet état d’esprit et que les gens comprennent que le Sénégal a des territoires qui doivent recevoir l’affectation de tous les fonctionnaires de l’administration».
Pour rappel Yaya Dia était l’assesseur du juge Henry Grégoire Diop qui avait démissionné en pleine audience lors du procès de Karim Wade.

Ousmane Demba Kane

Mardi 31 Mars 2015 - 11:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter