Sierra Leone: mise en quarantaine de 700 maisons à Freetown

La Sierra Leone maintient la vigilance dans la lutte contre le virus Ebola. Vendredi soir, le gouvernement a annoncé la mise en quarantaine de 700 maisons suite au décès d'un pêcheur, testé positif au virus Ebola. Et ce, dans un contexte de recul de l'épidémie dans la capitale sierra leonaise.



Une rue déserte dans la capitale de la Sierra Leone, au premier jour de confinement de la population pour lutter contre le virus Ebola. Freetown, le 19 septembre 2014.
Une rue déserte dans la capitale de la Sierra Leone, au premier jour de confinement de la population pour lutter contre le virus Ebola. Freetown, le 19 septembre 2014.

Cette mesure concerne uniquement le quartier d’Aberdeen, situé à la pointe de la péninsule de Freetown. C’est une zone destinée à la pêche et au tourisme… mais où les bidonvilles jouxtent les hôtels chics fréquentés par des étrangers. Pendant 21 jours, les habitants de ce quartier sont tenus de rester chez eux, afin de réduire l'apparition de nouveaux cas de virus Ebola.

Il y a quelques mois déjà, les autorités avaient mis en place des restrictions de mouvement similaires dans la capitale. Le nombre de nouveaux cas avait alors diminué. A tel point, que la rentrée scolaire, a été programmée à la fin du mois de mars. Malgré l'aspect strict de cette mesure, les autorités se veulent rassurantes et espèrent éradiquer cette épidémie dans quelques mois. Le responsable de cellule de lutte contre cette maladie a demandé ce vendredi aux habitants de « ne pas céder à la panique ».

Autre mesure prise par le gouvernement : l'ouverture prochaine d'une agence de prévention des maladies. Ce centre a pour but de pallier au manque d'infrastructures hospitalières. Une manière, au-delà de cette épidémie, d'apporter une réponse à moyen terme, aux problèmes d'accès aux soins de santé.


Rfi.fr

Samedi 14 Février 2015 - 09:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter