Signal fort pour la paix en Casamance : César Atoute Badiate accepte la construction des pistes de production

C'est à enregistrer dans le bilan de l'An II de Macky Sall au pouvoir. Après sa visite dernièrement à Ziguinchor où il n'avait pas manqué d'appeler à la paix des braves, les actes vers cette paix se multiplient. Ayant d'abord refusé de voir des pistes de production construites autour de la Route Nationale n°6 financée par les Etats-Unis voir le jour, César Atoute Badiate est revenu à de meilleurs sentiments. Lors d'une rencontre tenue hier dans un esprit de compréhension mutuelle entre le chef rebelle, Robert Sagna et deux (2) américains, il a donné son accord.




C’est maintenant officiel. César Atoute Badiate, commandant en chef de la base rebelle de Kasserole et ses hommes ont donné leur accord pour le démarrage des travaux des pistes de productions autour de la Route Nationale n°6. Cet accord fait suite à une rencontre entre une délégation du maquis conduite par César Atoute Badiate lui-même et Robert Sagna, coordonnateur de la groupe de réflexion pour la paix en Casamance en présence deux membres de l’ambassade des Etats-Unis au Sénégal et de l’abbé Edmond Sagna, délégué de Ziguinchor.


Cette rencontre qui s’est tenue ce 25 mars qui coïncide avec l’AN II du président Sall au pouvoir s’est tenue à Sao Domingos en Guinée Bissau. Dans le communiqué sanctionné ces travaux, l’on précise qu’ils concernent des pistes de 6 km et de 20 km. Le tout, dans un esprit de compréhension mutuelle qui fait suite à l’appel du chef de l’Etat lors de son séjour de 72 heures à Ziguinchor.


César Atoute Badiate et ses hommes rappelle le correspondant de la Rfm, s’étaient opposés à la construction de ces pistes car si elles étaient construites, elles allaient faciliter l’accès à leur base par l’Armée. 


Mercredi 26 Mars 2014 - 10:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter