Simulation du Sommet de la Francophonie: l’exercice fini par impacter sur le déplacement des citoyens



Simulation du Sommet de la Francophonie: l’exercice fini par impacter sur le déplacement des citoyens
A moins de deux (2) semaines du rendez-vous des 29 et 30 novembre du Sommet de la Francophonie qui sonnera la succession du président Abdou Diouf, le Sénégal s’entraine à accueillir l’événement. C’est ainsi que ce samedi, est prévue la répétition générale  de ce qui devrait se passer à ces dates.


Du coup, sous la présidence du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, le Haut Commandant de la gendarmerie, la Directrice Générale de la Police Nationale (DGPN), le Chef d’Etat-major des Armées, la simulation doit se tenir aujourd’hui avec les forces de sécurité qui vont se déployer sur tous les axes qui seront empruntés par les autorités attendues. Sur ce point, précise la police à « Enquête »:


« Nous le faisons pour parer à toute éventualité, lors du sommet. Il n’y a pas lieu du côté de la population d’avoir peur dans la mesure où, nous ne ferons que nous entrainer » contre « d’éventuels couacs ». Mais en attendant le rendez-vous, des couacs, il y’en a eu. Le déplacement des citoyens en a ressenti un sacré coup. Notre reporter est formel : « C’est un véritable calvaire pour entrer ou sortir de Dakar».
Ça promet.


Samedi 15 Novembre 2014 - 14:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter