"Sitor Ndour ne va plus arbitrer mes combats", Gouye Gui



La décision est finalement tombée. Après avoir entendu Gouye Gui, la commission de discipline du Comité National de Gestion (CNG) de lutte a scellé le sort du lutteur. Le fer de lance de l’écurie Mor Fadam a pris un avertissement et a vu son recours rejeté. Ce qui n’est pas pour plaire au roi du «simpi». «Ce qui s’est passé le 24 janvier (dernier) est inadmissible. Tout le monde sait que le protège-dent est obligatoire en lutte avec frappe. Celui qui ne le met pas ne peut pas combattre. Je ne l’avais pas encore mis au moment du coup d’envoi de l’arbitre. Donc, je n’étais pas prêt. Même Ama Baldé, a reconnu que j’ai commencé mes incantations sans attendre l’arbitre…L’arbitre a fauté, j’avais mon protège-dent en main. Il ne devait pas siffler», fulmine Gouye Gui.
 
Le lutteur de marteler dans «l’Observateur»: ««J’ai été entendu par Sitor Ndour, l’arbitre du combat, celui qui a donné la victoire à Ama Baldé avant que je ne dépose un recours. Vous trouvez, cela normal ? Cela n’existe nulle part. Je vais vous dire une chose : ce même Sitor Ndour qui a gâché la carrière de Tyson est à l’origine de pas mal de combats litigieux. Si Gris Bordeaux. En est arrivé à récuser un arbitre, c’est qu’ils font parfois trop de ma aux lutteurs. Dieu nous jugera Sitor et moi ». Et à son niveau, il n’est plus question que « Sitor Ndour officie ses combats ». Récusant l’arbitre, Gouye Gui entend même «écrire une lettre au CNG » dans ce sens. 


Vendredi 19 Février 2016 - 08:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter