Situation à Khossanto: Ibrahima Sory Diallo indexe le laxisme de l’Etat

L’absence de mesures conservatoires de l’Etat suite à sa décision de réorganiser le secteur de l’orpaillage est à l’origine des tensions dans la zone de Kédougou. C’est l’avis d’Ibrahima Sory Diallo, président de la coalition «Publiez ce que vous payez».



Situation à Khossanto: Ibrahima Sory Diallo indexe le laxisme de l’Etat
La décision de l’Etat d’organiser le secteur de l’orpaillage était «louable », a indiqué Ibrahima Sory Diallo qui se prononçait suite à la mort de Yamadou Sagna, tué à Khossanto lors des échauffourées opposant des orpailleurs aux douaniers.

Selon lui, cette absence de vulgarisation des décisions du gouvernement dans ce secteur ont contribué largement à la situation délétère qui sévit dans ce secteur.

«Aujourd’hui, nous sommes en train de vivre ces conséquences parce que quand l’arrêté a été élaboré et partagé, la société civile avait participé à sa vulgarisation et avait aidé les communautés à se l’approprier, mais il appartenait également à l’Etat de mettre les autres mesures conservatoires, notamment les comptoirs de commerce, les couloirs de commerce et assainir les rapports entre les différents acteurs».

M. Diallo soutient par ailleurs que «partout au monde où il y a exploitation de l’or, il y a ce type de difficulté». N’empêche que, prévient-il: «L’Etat doit éviter cette situation».

Ousmane Demba Kane

Mercredi 15 Février 2017 - 13:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter