Situation dans l’école : le Rassemblement islamique du Sénégal interpelle…

La situation dans laquelle se trouve l’école sénégalaise inquiète le Rassemblement islamique du Sénégal. C’est ce qu’a souligné Oureye Thiam, la présidente des femmes de cette organisation qui implore l’Etat et les syndicats à œuvrer pour que la situation revienne à la normale.



«Lors du lancement de nos activités, la principale problématique était celle de l’éducation. Aujourd’hui, on constate avec regret, la situation qui prévaut au sein de l’école publique sénégalaise. C’est un cancer amer ». Ces propos sont de la présidente des femmes du Rassemblement islamique du Sénégal (RIS) qui s’inquiétait de l’avenir des enfants. Avenir mis-en mal par le bras de fer entre Etat et syndicats d’enseignants.

Cette situation qui hypothèque l’avenir de leurs enfants les interpelle au point. Et c’est ce qui a motivé cet appel lancé à leur endroit : «aujourd’hui nous, femmes du RIS, en tant que mères, femmes mais aussi épouse, et citoyennes, conscientes de la gravité de la situation, nous prions, nous agenouillons devant ces gens qui font un bras de fer pour que l’école publique sénégalaise puisse retrouver ses lettres de noblesse».

Oureye Thiam de poursuivre : «Nous invitons les syndicats à plus de dépassement, mais aussi à plus de responsabilité. Mais nous invitons l’Etat également à faire plus e sacrifices. Il faut que tout le monde puisse  retourner en classe afin que  nos enfants puissent terminer leur année scolaire et que l’école sénégalais puisse être sauvée».

Ousmane Demba Kane

Lundi 6 Juin 2016 - 14:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter