Situation économique du Sénégal : La réponse salée d’Amadou Ba à Mamadou Lamine Loum

Le diagnostic sévère fait par l’ancien ministre de l’économie de l’ère socialiste Mamadou Lamine Loum n’a pas été bien apprécié par le pouvoir en place et pour cause Amadou Ba, l’actuel ministre des finances a tenu à recadrer le dernier Premier ministre d’Abdou Diouf.



Situation économique du Sénégal : La réponse salée d’Amadou Ba à Mamadou Lamine Loum
En indiquant que «l’extraversion et la vulnérabilité sont les maîtres mots des finances publiques au Sénégal », lors de son point de presse Mamadou Lamine Loum était loin d’imaginer qu’il allait recevoir une réplique aussi salée que celle du ministre de l’Economie et des Finances Amadou Ba. Revenant sur la sortie  du dernier Premier ministre sous l’ère socialiste, Amadou Ba affirme que le gouvernement du Président Macky Sall a hérité   d’un passif des régimes précédents qu’ils sont entrain de combler. En effet rien qu’en 2011, le déficit budgétaire était de 6,7% du PIB. Toutefois les mesures prises par le Président Macky Sall ont permis d’améliorer sensiblement la situation des finances publiques ce qui a donné des résultats avec la réduction de ce déficit à 4,7% en 2015. Et, pour balayer d’un revers de la main les propos de Loum sur les finances du pays, le ministre de l’Economie et  des Finances indique que le Sénégal a entamé depuis 2013, d’importantes réformes économiques pour redresser et remettre l’économie et les finances et corriger les maladresses de gestion  causées par les régimes précédents.
                       
Ces réformes ont pour noms : la mise en vigueur d’un nouveau code des impôts ainsi que la réforme du code général des douanes qui a permis de doter le Sénégal d’un système fiscal plus simple, plus équitable et plus efficace. Non sans oublier la modernisation de l’administration financière et la dématérialisation des procédures. Autant  de  mesures qui ont favorisé l’élargissement de l’assiette fiscal et qui ont fait tâche d’huile sur l’économie et favorisé l’entrée des investissements étrangers couplées au Plan Sénégal émergent, le Sénégal est sur la bonne rampe. Toujours dans cette lancée Amadou Ba a tenu à apporter des précisions sur la situation de l’agriculture ébauchée par Mamadou Lamine Loum, qui a parlé de la faible productivité et de l’absence de compétitivité, le ministre des finances renvoie Loum a ses notes parce que selon Amadou Ba la situation actuelle de l’agriculture n’est pas une nouveauté et que le PSE a pris en compte cet aspect de notre économie  et que très bientôt ce moteur de la croissance va être développé au grand bonheur des acteurs du secteur agricole.
 
Mais ce qui a surtout fait perdre le là au ministre des Finances, c’est quand Loum parle d’absence de vision et de plan du régime du Président Sall, là, Amadou Ba, sort les griffes pour répondre au conférencier d’un jour, en lui répliquant que le Président Sall a lancé dés son arrivée au pouvoir une vaste réflexion qui a pris en compte tous les segments de la vie du pays et tous les secteurs  pour doter notre pays d’une stratégie de développement économique et social de premier plan qui est axée sur le long terme d’ici 2035, et selon l’argentier du pays ce plan c’est le Plan Sénégal émergent (Pse).   

Khadim FALL

Mardi 18 Août 2015 - 11:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter