Situation financière sénégalaise : Amadou Kane hérite de “caisses vides”

L’issue du premier conseil des ministres de ce jeudi 12 avril a donné une douche froide aux populations. Le ministre délégué, chargé du budget en est sorti avec une « bombe » qu’il a servie à la presse dans les paisibles jardins du Palais de la République. Abdoulaye Daouda Diallo fait état de « caisses vides » de l’Etat. Une situation qu’avait en tout cas, on s’en souvient, laissé entendre le président sortant, Me Abdoulaye Wade, entre les deux tours de la campagne présidentielle.



Situation financière sénégalaise : Amadou Kane hérite de “caisses vides”
Le Sénégal s’achemine t-il vers une banqueroute ? La question s’impose si l’on s’en tient aux propos du nouveau ministre délégué, chargé du budget. A la question de savoir si le nouveau gouvernement a hérité de « caisses vides », le ministre du budget de lancer : « évidemment et le président sortant l’avait même dit ». Abdoulaye Daouda Diallo qui venait de sortir fraîchement du premier conseil des ministres de l’équipe dirigée par le Premier ministre Abdoul Mbaye, de préciser : « Bon, en tant que budget, caisses vides ça n’a pas trop de sens, c’est quelque chose d’assez élastique. Ce qui est constant c’est que nous avons trouvé des dépenses qui ont dépassé les recettes. »

Une situation qui fait dire à Mbaye Ndiaye, ministre de l’Intérieur que : « le Sénégal s’est retrouvé dans une situation économique extrêmement grave, nécessitant un sursaut national ». A l’en croire, « des éclairages du président de la République, du Premier ministre, du ministre de l’Economie et des Finances et des autres (ndlr : les ministres), nous apprenons que le Sénégal est dans une situation extrêmement grave ». Avant d’avertir : « le cadrage macroéconomique du Sénégal fait peur. Il faut que tous les Sénégalais le sachent, les mouvements sociaux surtout ». Et d’ajouter : « Cette situation nécessite un effort national, une prise de conscience globale et un sursaut national, pour que chacun y mette du sien ».

Dépêche - Sud Quotidien

Dépêche - Sud


Vendredi 13 Avril 2012 - 11:21




1.Posté par ras diogomaye le 18/04/2012 01:42
vous êtes trop nul. Gérer ses affaires ou d'autrui n'est pas pareil à celles de l'état. Caisses vides vous avez dit ? en vilipendant cette situation,on comprend que tu ne comprends rien de l'état. les ressources du trésor n'ont pas fonctionné pendant ce long périple du M23 ou la crise d'autorité s'était installée: Sénégal brûle nuit et jour. les population combattent la police jour et nuit. Il n'avait pas une seule autorité d'exception écouté dans ce pays. Donc pas de recouvrement pour le trésor et les sociétés ressources avait bloqué comme la sonatel qui avait refusé à wade de verser.. C'est ça que Wade voulait vous faire comprendre par rapport à ce déficit du trésor . Ce sont les taxes et impôts et les versements de ces sociétés qui sont la ressource du trésor, mais s'ils ne versent pas ?le trésor ne rempli pas cancres ; alors ,les difficultés se présentent: le paiement des fonctionnaires. la bourse des élèves etc... Il faut que la machine tourne pendant 2 à 3 mois pour que l'état puisse être a jour

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter