Situation nationale : Le président reste le maitre du jeu et cloue le bec à ses détracteurs

La coordination des femmes de Benno Bok yakaar (BBY) apprécie les mesures annoncées par le président Sall hier soir. Elles n’ont pas manqué à travers leur communiqué de jeter des cailloux dans le jardin de certains politiques « en perte d’arguments et de solutions ».



Situation nationale :   Le président reste le maitre du jeu et cloue le bec à ses détracteurs
« Un Président a l’écoute de son peuple », voilà comment les femmes de la mouvance présidentielle qualifient leur leader. À l’issue de leur rencontre d’urgence après le discours du président, elles ont salué la décision de son excellence Macky Sall de supprimer le sénat. « Soucieux du bien-être des sénégalais et sénégalaises, le président de la République, toujours à l’écoute de son peuple, vient de confirmer que seul le peuple détient le pouvoir, que tout lui revient ». Et pour elles, « la relation de confiance mutuelle installée entre Macky Sall et son peuple depuis le 25 Mars 2012 se confirme et s’intensifie ».

Elles avancent aussi leur idée sur les inondations en « invitant le président à mettre la priorité sur l’octroi de sites viabilisés aux sinistres ».

Sur la tension entre notre pays et son voisin, les femmes de BBY pensent que « la promptitude de sa réaction spontanée et naturelle, en ce qui concerne les exécutés de la Gambie traduit toute la volonté du chef de l’état à protéger son peuple et prouve encore à souhait son respect aux principes fondamentaux des droits de l’Homme ».

Pour conclure et tout en politique elles font constater que « nonobstant son appartenance à une grande coalition, le président reste le maitre du jeu et cloue le bec à ses détracteurs, en perte d’arguments et de solutions ».


Mercredi 29 Août 2012 - 17:15




1.Posté par GNANGOOR le 29/08/2012 20:28
La délégation sud-africaine de Macky
| Article | 2012-08-29 | 10:08
0 Réaction(s)

Lorsqu'il quittait la capitale sénégalaise, ce week-end-là, à bord de l'avion de commandement la Pointe de Sarène pour Johannesburg, le chef de l'Etat Macky Sall avait prévu une dizaine de jours de repos studieux, entrecoupé de jogging du morning et de randonnées pédestres à Sun City, ville-jardin pour very important personality (vip) ; un véritable complexe de loisirs, situé à deux heures de route seulement de la capitale sud-africaine. Un paradis sur terre...

Il avait emmené dans le coucou présidentiel, sa garde rapprochée, bien sûr, mais également la Première dame, Marième Faye époustouflante de beauté, la classe folle suivie de quatre copines aux toilettes fines et à l'élégance chatoyante, dont la grande commerçante, la très liquide Seynabou Doukouré, qui respirait à mille lieux, les meilleures senteurs de la séduction sénégalaise pour soutenir la concurrence en pays zoulou. Toutes, elles étaient belles comme le jour sud-africain et plus belles que le jour sud-africain. En quittant Dakar, elles avaient rassuré qu'elles partiraient pour quelques jours.

Aussitôt après avoir défait ses valises, le bon Macky Sall se voyait obliger de gérer "le" Sunugal, à partir de ses deux téléphones portables, dans sa suite présidentielle à Sun City, sous l'air anxieux de son ange gardien Marième Faye, plus intuitive que jamais. Plutôt que de retourner le 2 septembre au soir, le président de la République est revenu mardi soir : la faute à des précipitations intenses à caractère soudain, transformées furieusement en pluies continues créant, au passage, des inondations qui emportèrent tout sur leur passage y compris le Sénat.



Lesenegalais.net

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter