Situation nutritionnelle préoccupante à Saint-Louis, Matam, Tambacounda et Louga, (Ficr)



La Fédération internationale des sociétés de la Croix rouge (Ficr) en Afrique de l’Ouest, lance l’alerte sur la prévalence élevée de malnutrition aiguë dans le département de Podor. L’alerte concerne globalement quatre (4) régions du pays où 538.000 enfants de moins de cinq (5) ans vivent en situation de crise.
 
Selon la Ficr en Afrique de l’Ouest, «le département de Podor dans la région de Saint-Louis reste la zone la plus affectée par la malnutrition aiguë avec une prévalence de 18.2%». Là où les normes de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) sont de 15%, livre «Le Quotidien».
 
Pis, «ce ne sont plus trois (3) mais désormais quatre (4) régions qui dépassent les seuils d’urgence nutritionnelle de l’Organisation mondiale de la Santé (Oms)», souligne l’organisation qui cite les régions de Saint-Louis, Matam, Tambacounda et Louga.

A cause de son poids démographique et de ses antécédents de situation de crise nutritionnelle, la région de Diourbel est aussi concernée.
 
Dans un Document de définition des priorités sectorielles au Sénégal datant de mai 2016, la Ficr constate que «ces quatre (4) régions sont en situation de crise nutritionnelle et doivent faire l’objet d’interventions particulières, rapides et immédiates». 


Mercredi 21 Septembre 2016 - 18:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter