Somalie: une députée et chanteuse de renom abattue à Mogadiscio

La députée et chanteuse somalienne Saado Ali Warsame, réputée pour ses prises de position politique dans son pays, a été abattue mercredi 23 juillet à Mogadiscio avec son chauffeur, selon la police. L’assassinat a été revendiqué par les shebabs. La députée siégeait parmi les rares femmes sur les 275 députés que compte le Parlement somalien. Cet incident intervient alors que les députés somaliens sont de plus en plus visés par les islamistes.



Un rebelle somalien shebab. REUTERS
Un rebelle somalien shebab. REUTERS

Des tireurs en voiture ont ouvert le feu sur le véhicule transportant la députée Saado Ali Warsame dans le quartier sud de la capitale. C’est le quatrième assassinat contre un député depuis le début de l’année. Selon un témoin, la députée était suivie par un véhicule à l’intérieur duquel se trouvaient les tireurs ; il affirme les avoir vus avant que ceux-ci n’ouvrent le feu sur son véhicule. La députée chanteuse est morte sur le coup.

Les islamistes avaient menacé de tuer « tous les députés somaliens un par un ». Les shebab, affiliés à al-Qaïda, accusent les députés d’être « des mécréants » travaillant aux intérêts des pays étrangers. En 2011, ils avaient été chassés de Mogadiscio, mais sont restés toujours présents dans des zones rurales. Ils ont multiplié les attaques contre la présidence  et le Parlement, mais ils ont aussi revendiqué une série d'attaques meurtrières dans des pays voisins engagés en Somalie au sein de la force africaine Amisom, ciblant surtout le Kenya.

Sado Ali Warsame a été investie députée en août 2012 au sein d’une Chambre désignée par le Conseil des chefs coutumiers. C’était une chanteuse réputée en Somalie depuis les années 1970. Ses chansons mettent l’accent sur la justice sociale et politique. 

Source : Rfi.fr
 



Samedi 23 Août 2014 - 14:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter