Sommet de la Francophonie: Alpha Condé rend hommage à Diouf et Dansokho et oublie Macky



La mesure de la fermeture de la Frontière prise par les autorités sénégalaise serait-elle restée en travers de la gorge du président de la Guinée Conakry ? Sans aucun doute. Ce, compte tenu du comportement de ce dernier à l'égard de son homologue sénégalais depuis son arrivée hier. Tout commence à l'accueil sur le tarmac de l'aéroport Léopold Sédar Senghor. Contrairement avec les autres chefs d'Etats où la prise de contact a été des plus chaleureuse, même pas d'accolade entre Macky Sall et Alpha Condé qui a vite fait de rejoindre son véhicule pour retrouver son hôtel. 

Bis répétita, lors de la cérémonie d'ouverture. Dans son allocution, le président Guinéen a rendu un vibrant hommage au secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, de même que Amath Dansokho. Mais point de Macky dans son discours. Est-ce un oubli ? C'est à se demander si le président Hollande n'avait pas fait un détour du côté de la Guinée, Son Excellence Alpha Condé aurait-il fait le déplacement à Dakar ? 


Dans tous les cas, pour ce dernier: "l'isolement et la stigmatisation sont plus nocifs qu'Ebola". A noter que le président guinéen, après son discours, a regagné sa place sans accolade pour Macky mais à Diouf, uniquement. 


Samedi 29 Novembre 2014 - 14:26




1.Posté par modou ndiaye le 29/11/2014 15:41
Quelle ne fut ma honte devant le comportement irresponsable et irrespectueux de Alpha Condé à l'égard du peuple et du président sénégalais à dakar. Il aurait mieux fait de rester en Guinée. Depuis un certain temps il cherche à faire de Macky et du Sénégal des bouc-émissaire pour cacher son incompétence et son incapacité à régler les problèmes de son pays. Que Macky maintienne sa position par rapport à la fermeture des frontières.

2.Posté par IT le 30/11/2014 14:40
Le Président Condé n'a pas le détachement nécessaire au bon exercice de la haute fonction qu'il occupe. L'intérêt de l'ensemble de ses concitoyens est sujette à l'interprétation ramenée à sa personne des situations qui lui sont présentées. Il faut qu'un leader soit mesuré, réfléchi et impersonnel dans ses décisions et postures.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter