Sommet de la Francophonie-Les murs du Palais résonnent : Macky pas du tout content des « lenteurs » dans la préparation

Coup de colère présidentiel. Informé des lenteurs constatées dans les travaux du Centre de Conférence de Diamniadio dans le cadre du prochain sommet de la Francophonie à Dakar les 29 et 30 novembre prochains, Macky gronde : « Je ne veux pas qu’on me serve le prétextes des procédures qui risquent de plomber cette organisation. Je voudrais à partir d’aujourd’hui que toues les diligences soient faites pour les décaissements ». Pis, dit-il : « Si les procédures doivent retarder l’exécution des projets, je n’en veux plus ».



Le Chef de l’Etat n’est pas du tout content. Et l’a montré en conseil des ministres tenu avant-hier mercredi dans le cadre duquel, il serait entré dans une colère noire. Macky Sall n’a pas pu s’empêcher de grogner. Ceci, en raison des « lenteurs constatés dans les travaux du Centre de conférence de Diamniadio. Informé de ladite situation, Macky Sall de tonner : « C’est inacceptable. Je ne veux pas qu’on me serve le prétexte des procédures qui risquent de plomber cette organisation ».

 
Avant de mettre les ministres au pas de charge en ce concerne la tenue du sommet de la Francophonie des 29 et 30 novembre au Sénégal. « Je voudrais à partir d’aujourd’hui que toutes les diligences soient faites pour les décaissements dont le deadline (date limite) est fixé au mercredi prochain en Conseil des ministres ». Du côté du Président Sall, « si les procédures doivent retarder l’exécution des projets, il n’en veut plus ». Ce, alors que sert « l’observateur », le constat a été fait que la plupart des entreprises prestataires de service dans les préparatifs de l’organisation du sommet, fonctionnent par le système de préfinancement ou sur fonds propres en attendant que l’Etat débloque  les fonds. 


Vendredi 25 Juillet 2014 - 11:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter