Sommet de la Francophonie: derrière le spectacle et les discours



Sommet de la Francophonie: derrière le spectacle et les discours
Il s'en est passé des choses ces deux derniers jours au CICD rebaptisé CICAD (Centre International de Conférence Abdou Diouf) derrière le spectacle et les discours. le ton est annoncé par le président de la Guinée Conakry qui ne cache pas son courroux contre le président Sall, la mesure de fermeture des frontières dans le cadre de la lutte contre Ebola, est passée par là. La mesure loin d'être efficace, selon lui, pis, ce n'est pas un crime d'être malade, scande le président Alpha Condé en conférence de presse, hier. Ce, à l'issue de la cérémonie de clôture du sommet.


Echéance que n'attendra pas le président Tchadien, Idriss Déby qui a rejoint son pays dès le samedi. La raison officielle, c'est l'anniversaire de son accession au pouvoir prévu ce 2 décembre. Celui qui était là mais qui n'a pas attendu la cérémonie de clôture, c'est le président Alassane Ouatara de la Côte d'Ivoire. Aurait-il boudé. Ce n'est pas à exclure, compte tenu de l'âpreté des discussions autour de la désignation du successeur de Diouf à la tête de l'Organisation international de la francophonie (Oif). 


Le choix de la candidate du Canada n'a pas fait que des heureux. Les africains peinant à accorder leurs violons, un choix francophone s'est imposé, le président Hollande l'a évoqué en conférence de presse de clôture. 


Lundi 1 Décembre 2014 - 11:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter