Sorti de Rebeuss, Ama remercie Karim et menace Gouye Gui



C'est fait. Arrêté lors du face-à-face du tournoi TNT (Télévision Numérique Terrestre), le chef de file de l'écurie Falaye Baldé a humé l'air de la liberté. Ama Baldé a écopé d'une amende de 50.000 F CFA avec sursis. Après que l'arrivée de Seuleu Bou Ndaw s'est répandue comme une traînée de poudre, le véhicule Explorer de couleur noire se positionne devant chez Ama Baldé à Pikine. Il est accueilli par ses inconditionnels qui chantent: "Aaamma leu". 


Habillé en Jallaba de couleur jaune, le lutteur fait un signe de main et rentre dans sa maison en courant. Avant de franchir le portail de la chambre, Ama se verse une bouteille d'eau, certains pensent que c'est de l'eau de mer souvent recommandée à des ex-détenus. Après ce bain, le fils de Falaye Baldé, ancien lutteur s'engouffre dans une des chambres de la maison pour y changer de tenue. Il ressort en bermuda militaire assorti d'un léger tee-shirt et des sandales aux pieds. 


"Je réalise que la vie ne s'arrête pas ici. Là-bas (prison) aussi, c'est un autre monde. J'y ai beaucoup de supporters, des admirateurs, si je lave mon bonnet par exemple, ce sont des prisonniers qui le surveillent. J'y étais bien traité. Des gens ont veillé sur moi...J'ai découvert de nouveaux amis dans cette épreuve", lance Ama. 


Le lutteur de poursuivre: "Quand j'ai été cueilli par la police, j'ai dit à mon frère Jules Baldé: "Même si on me libère la veille de mon combat, je ne vais pas demander le report". C'est pour vous dire que je suis prêt à affronter Gouye Gui le 26 juillet. Je suis convaincu que je vais gagner mon combat". Le Pikinois minimise l'assurance de certains à savoir qu'il faut qu'il refasse toute sa préparation mystique. "Je n'ai pas de mystique, je suis couvert par les prières de mes parents. Mon père a beaucoup prié pour moi avant son décès. Je suis bien couvert par ses prières". 


S'agissant de Karim Wade, Ama Baldé précise qu'"ils n'ont pas échangé" mais "se sont croisés dans la cour de la prison et se sont salués". "C'est après" sert Ama dans "Sunu Lamb" que Wade-fils "a acheté des gants qu'il m'a remis par l'entremise des gardes pénitentiaires. Je le remercie pour ce geste". N'ayant dans son viseur que son adversaire du 26 juillet, Gouye Gui, Ama s'est entraîné à Rebeuss avec Bathie Séras, Mame Diogomaye, des lutteurs qu'il a trouvé à Rebeuss où se trouve un accompagneur de Gouye Gui, souligne le frère de Jules Baldé. 


"On a emprisonné à Rebeuss, un accompagnateur de Gouye Gui. Les caméras l'ont filmé pour détention d'arme blanche, c'est ce qui fait qu'il a été pris, jugé et emprisonné pour deux (2) mois...Il m'a fait des confidences, ils ont été payés pour venir se bagarrer...". 













 


Mercredi 8 Juillet 2015 - 09:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter